Lutte contre le terrorisme : Des succès au Sahel

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a salué vendredi les succès de l’armée et des forces alliées dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, assurant que ces succès ont permis de neutraliser «un nombre important d’éléments terroristes et de détruire leurs bases».

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a salué vendredi les succès de l’armée et des forces alliées dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, assurant que ces succès ont permis de neutraliser «un nombre important d’éléments terroristes et de détruire leurs bases».
«Les opérations conjointes récemment menées par nos forces de défense et de sécurité et les forces alliées soutenant notre lutte contre le terrorisme, telles que l’opération française Barkhane et les forces spéciales américaines sont couronnées de succès», a affirmé M. Issoufou dans un message à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance du Niger le 3 août 1960. En outre, «la mutualisation des forces» au sein de la Force mixte multinationale (Niger, Nigeria, Tchad et Cameroun) et de la Force du G5-Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad), «s’avère être efficace dans la lutte contre les groupes terroristes et criminels», a-t-il dit. La Force mixte multinationale opère depuis 2015 dans le bassin du Lac Tchad contre Boko Haram.
La Force du G5-Sahel a été lancée en 2015 avec l’appui de Barkhane. Le président Issoufou a également rendu un hommage aux militaires nigériens «qui sont plus que jamais déterminés à éradiquer le terrorisme et le crime organisé». Toutefois, il a constaté qu’ «en dépit des opérations» militaires, «Boko Haram malheureusement fait preuve d’une résilience» que «nos forces doivent briser coûte que coûte». «Face à la dégradation de la situation sécuritaire, les Etats doivent affiner leurs stratégies», a-t-il suggéré. Ainsi, il préconise que «la montée en puissance de la force conjointe» (du G5-Sahel), qui peine à devenir véritablement opérationnelle, soit «accélérée» et que «les efforts de recherche d’une source de financements pérennes soit renforcés». «Il est évident que pour être efficace, la lutte contre le terrorisme doit connaître la même priorité au niveau de l’ensemble de la communauté internationale», a insisté le président nigérien. Il a promis que le Niger «poursuivra le combat» notamment au Conseil de sécurité de l’ONU —où il siègera comme membre non permanent— pour que la communauté internationale «ne se détourne pas de son devoir de solidarité à l’égard des pays du Sahel».

 

Source: elmoudjahid

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *