Lutte contre le terrorisme au Mali : Les FAMA s’offrent un de leurs bourreaux

Bekkaye Sangaré, l’un des Chefs du Front de Libération du Macina n’est plus.

cite saint tombouctou djenne Massigui mosquee mausolee

Il est tombé, selon une source militaire, le jeudi dernier, sous les balles d’une mission de la Garde nationale, lors  d’une patrouille, effectuée à Mougna, dans le Cercle de Djenné, Région de Mopti. Une messe de requiem venait ainsi d’être dite pour le repos des âmes des morts et des disparus que les FAMA ont enregistrés dans la nuit du 8 au 9 juillet derniers à Bénena.

Bekkaye Sangaré est un dirigeant du FLM, créé au début de 2015, dirigé par le Prédicateur radical Amadou Koufa, et allié au groupe djihadiste Ansar Dine d’Iad Ag Ghali.

Le Chef djihadiste qui vient d’être ainsi tué était auteur de «plusieurs attaques dans le centre de notre pays dont celles des postes de Gendarmerie et de Douane de Bénena, près de la frontière burkinabè», a dit la même source militaire citée par l’AFP. Le dernier bilan de cette attaque a fait état d’au moins trois soldats maliens tués et cinq autres toujours portés disparus.  Par ailleurs, l’armée malienne avait annoncé avoir tué une douzaine de djihadistes pendant des opérations conjointes avec les troupes de la force française, Barkhane, dans la même semaine à l’Est de Gao.

Dans un communiqué des FAMA,  ces opérations, en début de semaine, se sont soldées par une douzaine de terroristes mis hors d’état de nuire et un autre fait prisonnier.

Egalement, selon la même source militaire, Bekkaye Sangaré est l’auteur de l’attaque d’un poste de Gendarmerie, près de Djenné, et de l’assassinat d’un Garde Républicain, l’année dernière, dans la même zone.

Katito  WADADA

 

Source : LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *