LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS AU MALI L’ONU FAIT UN IMPORTANT DON D’EQUIPEMENTS AUX REGIONS DE TOMBOUCTOU ET TAOUDENI

La Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) a procédé à Tombouctou le samedi 20 juin dernier à la remise de quatre tonnes d’équipements et matériels médicaux aux autorités administratives et sanitaires de Tombouctou et Taoudéni. Ce lot est une partie des vingt-sept (27) tonnes de matériels offertes par l’ONU à la République du Mali dans le cadre du protocole d’accord signé le 6 avril dernier pour lutter contre la COVID19.

 

Arrivé le mercredi 17 juin dernier à Bamako, ce lot a aussitôt été acheminé à Tombouctou par la MINUSMA, comme cela sera le cas dans d’autres régions du pays. La cérémonie de remise s’est déroulée sur le tarmac de l’aéroport de Tombouctou, en présence du président de l’Autorité intérimaire de Tombouctou, des chefs de services du développement social, de la santé, du conseiller aux affaires juridiques du gouverneur de Tombouctou ainsi que du personnel de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA).

 

Le matériel remis est composé de kits de protection du personnel médical (combinaisons, gants, bottes et masques), de kits d’hygiène et de désinfection (pulvérisateurs, produits divers) pour un coût total de 272 millions de Francs CFA. L’objectif de cet important appui, premier d’une série d’actions que la mission onusienne entend poursuivre au profit des régions du Nord et du Centre du pays, est de soutenir les efforts déployés par les services de santé pour lutter contre la pandémie. Un soutien indispensable à la riposte contre la COVID-19 compte tenu des limites des structures sanitaires, alors que la maladie s’étend aux zones où elles sont absentes.

Pour le président de l’Autorité intérimaire de Tombouctou, Boubacar Ould Hamadi : « cet appui traduit d’une manière éloquente l’engagement de la MINUSMA à accompagner les deux (02) régions dans leur volonté de vaincre la pandémie, de réaliser la paix et le développement ».

Quant à Salih Ag Hamada Lamine, (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 24 JUIN 2020

Aïcha CISSÉ

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *