L’ONU presse Bamako à négocier, mais…

Le Conseil de sécurité de l’ONU a invité le gofernement  à accélérer la réconciliation politique avec les groupes touareg et arabes du nord du pays, dans une déclaration adoptée jeudi.

bert koenders representant special secretaire generale

 

Exprimant son « inquiétude à propos de la sécurité fragile dans le nord du Mali », le Conseil a aussi demandé que les effectifs de la Minusma (Mission de l’ONU au Mali) soient rapidement complétés. Le Conseil « réitère son appel en faveur d’un processus de négociations crédible et sans exclusion ouvert à toutes les communautés du nord du Mali, avec pour objectif d’assurer une solution politique durable à la crise », indique cette déclaration unanime mais non contraignante.

 

Le gofernement malien a signé en juin 2013 avec les groupes armés du nord les accords de Ouagadougou, qui ont permis l’organisation de l’élection présidentielle sur tout le territoire, mais ils tardent à être appliqués. A cet égard le Conseil demande que les dispositions de l’accord dont le cantonnement des groupes armés et le « lancement urgent de négociations de paix crédibles « soient rapidement et totalement appliquées. Le Conseil souligne que « de récents incidents ont montré que les terroristes et autres groupes armés se sont réorganisés et ont regagné une certaine capacité à opérer » dans la nord du Mali. Il « souligne l’importance de réaliser sans délai supplémentaire le déploiement opérationnel complet de la Minusma afin de stabiliser les centres urbains et de protéger les civils, en particulier dans le nord« .

 

La Rédaction

 

SOURCE: Le Scorpion

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *