Le Secrétaire général du FPA à propos de l’utilisation du mot » Azawad » : » C’est un creuset culturel pour nous, c’est comme le Wassoulou ou le Djitoumou, il n’a aucune connotation politique ou identitaire… » Colonel Mehdi dixit

e Secrétaire général du Front populaire de l’Azawad, Colonel Hassan Ag Medhi, qui se dit profondément attaché à l’unité nationale a cru bon de nous faire une précision sur le concept  » Azawad  » pourtant  abondamment utilisé par les groupes séparatistes pour désigner les trois régions du nord du Mali.

colonel Hassan Ag Mehdi touareg mnla rebelle Front Populaire Azawad kidal

On se rappelle que l’utilisation de ce mot constitue l’un des points d’achoppement entre les émissaires du Gouvernement malien et les groupes cités lors des pourparlers inter-maliens d’Alger. Pour Jimmy le  »rebelle « , dont  l’organisation porte le mot  » Azawad « , cette  » dénomination n’a aucune arrière-pensée politique ou identitaire. En clair, pour nous il ne s’agit pas d’un découpage administratif où les localités du nord sont distinctes du reste du pays. Il s’agit plutôt d’un creuset culturel.

 

Ce mot revêt la même signification que le Djitoumou ou le Wassoulou. Dans notre entendement, c’est juste pour désigner un terroir », a-t-il déclaré. Par ailleurs, l’homme a tenu à préciser qu’il a en sa possession près d’un millier de combattants qui lui sont restés fidèles parmi lesquels 400 sont présentement en regroupement dans le Tilemsi notamment à Tin Afer. Il est prévu le regroupement d’autres combattants à Lala Hoye (Ansongo), Gargandou (Goundam) et dans le Gourma (Agoufou), selon le Colonel Hassan Ag Medhi.

Abdoulaye   DIARRA

SOURCE: L’Indépendant  du   23 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.