Le MNLA seul absent le 15 mai

Le ministre de la Réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, a relativisé les récentes violations du cessez-le-feu, estimant qu’elles ne remettraient pas en cause la signature d’un accord de paix, prévue pour le 15 mai à Bamako, après une rencontre à Alger avec le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, parrain de la Médiation
internationale.

Zahabi Ould Sidi Mohamed ministre Réconciliation nationale

« La majorité des acteurs ont répondu par la positive quant à leur présence au rendez-vous du 15 mai », a indiqué le ministre, cité par l’agence de presse algérienne APS, et précisant que les « messages » lui parvenant de la CMA à ce sujet le rendaient « optimiste ». A en croire différentes sources, seul le MNLA veut boycotter la cérémonie de signature de la semaine prochaine.

 

Mohamed Ag Intallah à Bamako

Kidal est aujourd’hui au centre des préoccupations. Mohamed Ag Intallah, chef traditionnel de la tribu touarègue des Ifoghas de Kidal, qui a succédé à son père décédé en fin d’année dernière, séjourne présentement à Bamako, où il enchaîne les réunions. Celui qui s’est déclaré opposé au principe de l’indépendance du Nord du Mali multiplie les rencontres pour apaiser la situation.

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.