Le Mali annonce avoir «neutralisé» 50 «ennemis», libéré 36 soldats

L’armée malienne a annoncé samedi avoir «neutralisé» une cinquantaine d’«ennemis» et être parvenue à libérer une trentaine de ses soldats lors d’une contre-offensive lancée après la double attaque du 30 septembre contre ses bases militaires.

Une cinquantaine «d’ennemis ont été neutralisés», une trentaine blessés et l’équipement détruit, a indiqué l’armée dans un communiqué. Trente-six soldats – sur la soixantaine portés disparus après l’attaque de fin septembre – ont été libérés, a-t-elle ajouté.

L’attaque du 30 septembre contre deux bases militaires du centre du pays – l’une des plus meurtrières de l’année pour l’armée malienne – s’est soldée par la mort de 38 soldats et a été revendiquée par le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al Qaïda.

Par Le Figaro avec Reuters
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *