Le maire de Boni lâchement assassiné dans une ruelle de sa contrée

Officier de police judiciaire (OPJ), le Maire de Boni (Cercle de Douenatza) devait normalement jouir d’un certain privilège dans son ressort électoral. Mais, la terreur et le crime n’en ont visiblement cure, à en juger par la froideur et l’audace ayant caractérisé la mise à mort de ce responsable municipal fraîchement réélu par ses administrés.

hamadoun dicko maire village boni mopti

Selon nos sources, Hammadoune Dicko, dit Nassourou, membre de la même famille princière à laquelle appartient l’ancien ministre de l’Education, Moustapha Dicko, a été froidement assassiné par des inconnus, mercredi dernier, pendant qu’il se rendait à sa demeure après la prière du crépuscule. Il vient ainsi gonfler les rangs des victimes de la vendetta que se livrent des communautés rivales de la ville de Boni, tapies derrière le fantôme de supposés terroristes.

On se rappelle, en effet, que c’est dans les mêmes conditions brumeuses qu’un autre membre de la même famille a disparu pour ne plus réapparaître. Il s’agit d’Amadou Dicko, également membre du conseil communal, qui a été enlevé dans la foulée d’un assaut sur la même contrée.

A ce rythme, on peut même parler d’une œuvre d’extermination en plein essor que la passivité des autorités risque de transformer en conflit civile.

A. KEITA

Source : Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *