Le génocide d’Aguel hoc, 04 ans après: Le pays dit des ‘’droits de l’Homme’’ ne dénonce pas encore

massacre aguelhok mali visite ministre soumeylou boubeye maiga minstre defense cimetiere charnier priere

Même au nom des valeurs droit de l’hommiste, les pays occidentaux n’ont daigné condamner l’exécution sommaire de soldats désarmés à Aguel hoc dans l’extrême nord du Mali. Le 24 janvier 2012, plusieurs dizaines d’hommes, (Ils avaient entre 18 et 25 ans) désarmés et désarçonnés, sont froidement égorgés par des combattants du Mnla et de certains groupes djihadistes. Silence radio chez nos ‘’amis’’ les Français et la communauté internationale. Au moment des faits, le gouvernement en place était accusé de livrer ces jeunes, sans munition, à la furie de groupes criminels. Aujourd’hui encore on n’en parle pas ou peu.
Par respect aux victimes et à leurs parents, nous ne publions pas les images.
Hachi Cissé

source : Le Matin
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *