Le contingent suédois de la Force de la MINUSMA offre des Kits scolaires à 231 élèves de Tombouctou

231 élèves dont 188 filles de l’Ecole primaire Boubou Soumare de Korioumé à Tombouctou, ont reçu, le jeudi 1er septembre 2016, des kits scolaires de la part du contingent suédois, basé dans le Secteur Ouest de la MINUSMA à Tombouctou.

nord mali consultation malade minusma

“Nous faisons cette donation de kits scolaires car nous voulons soutenir cette école pour la rentrée des classes et son programme spécial pour la scolarisation des filles. Il est important que celles qui y sont inscrites y restent”, a expliqué l’Officier de liaison du contingent suédois de la Force MINUSMA, le Major Henric.

Cet important lot de matériels comprend des sacs, des ardoises, des cahiers, des crayons de papier et d’autres en couleur, des gommes, des boîtes de chiffon, destinés aux élèves des classes de la première à la quatrième année du cycle fondamental.

Pour les Casques bleus suédois l’effervescence des enfants au moment de recevoir ces matériels, a été le plus grand geste de remerciement. “Il se dégageait une forte énergie positive du côté des enfants dans ce milieu où les choses sont souvent si difficiles”, a souri le Major Henric.

Pour sa part, le Lieutenant-Colonel Peter a été ému par une élève dont la timidité ne l’a pas empêché de l’attraper par la main dès son arrivée, sans mot dire. “Il y avait cette petite fille qui est venue vers moi et m’a tenu la main durant toute l’activité. Cette manifestation de confiance m’a fait sentir combien notre présence au Mali compte, surtout pour les plus petits, pour lesquels il faut assurer une paix définitive au Mali”, confie le soldat de la paix.

Cette journée a également été l’occasion pour l’un des responsables du Bureau des droits de l’Homme de la MINUSMA à Tombouctou de rappeler le mandat de la Mission en matière de protection des droits de l’Homme, y compris ceux des enfants. Pour sa part, le Directeur de l’Ecole Boubou Soumaré, a fait savoir que ces matériels viennent combler un sérieux manque et aidera à mieux appréhender la rentrée d’octobre.

Communiquer avec les populations pour bâtir la confiance

Présent dans le Secteur Ouest de la MINUSMA depuis novembre 2014, la Force d’Intelligence et de Reconnaissance (ISR) de la Suède, est de loin, l’une des plus visibles dans la zone. C’est à travers des patrouilles régulières motorisées et pédestres que ces soldats de la Paix vont à la rencontre des populations des localités les plus reculées. “La base essentielle de notre travail repose sur notre communication avec la population locale. Nous accordons une grande importance à bâtir la confiance entre elle et nous, afin qu’elle sache que nous sommes ici pour elle”, a assuré l’officier de liaison.

Depuis leur déploiement, les Casques bleus de la Suède ont tissé des liens étroits avec les populations de la région de Tombouctou. Au cours des patrouilles, les gens n’hésitent pas à les aborder. “Un sourire, un signe de la main suffit pour établir le contact en dépit des barrières linguistiques que nous contournons grâce à nos interprètes. Souvent, les membres de la population nous tirent par le bras pour nous montrer des choses qui les préoccupent”, a expliqué le Major Henric.

La Force ISR continue ses patrouilles dans les contrées les plus désertiques de la région de Tombouctou, tout comme à l’intérieur de la commune urbaine. Ils rassurent les populations et se soucient de ce qu’ils pensent de la situation sécuritaire. “Chaque fois que nous nous arrêtons, ils n’hésitent pas à nous approcher. Sortir de nos véhicules pour communiquer avec les populations est un moyen fructueux de travailler ensemble”, a fait savoir le Major Henric.

 

Toutefois, la Force Suédoise espère atteindre plusieurs autres écoles de la région avant la réouverture des classes.

Il est à noter que lors de cette distribution, les représentants du Bureau des droits de l’Homme de la MINUSMA à Tombouctou, de l’association malienne pour le Soutien à la MINUSMA (AMSMINUSMA), de ceux du Centre d’Animation Pédagogique (CAP), de la chefferie du village, de certains membres du corps des enseignants de l’établissement et quelques parents d’élèves, étaient présents.

Source: MINUSMA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *