Le Commissaire Divisionnaire, Bakoun Kanté : Un homme pétri d’expériences désigné Gouverneur de Tombouctou

Les Autorités de transition, sous la houlette du Président Bah N’Daou, ont procédé à la nomination de plusieurs Gouverneurs lors du conseil des ministres du mercredi 25 novembre 2020. Presque tous porteurs d’uniformes, l’approche n’est pas fortuite au regard de la situation de crise que le Mali traverse. Dans le lot de ces premiers représentants directs de l’État dans les régions, un homme d’exception y figure. Il s’agit du Commissaire Divisionnaire, Bakoun Kanté. Il a plusieurs cordes à son arc et a montré ses preuves partout où de lourdes responsabilités lui ont été confiées. Regard rétrospectif sur le parcours d’un homme pétri d’expériences.

Chef de Cabinet du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile jusqu’à sa nomination au poste de Gouverneur de la région de Tombouctou, le Commissaire Divisionnaire, Bakoun Kanté n’est pas un inconnu. Il est passé par plusieurs étapes importantes avant d’être là. Dans ce département, son choix en janvier 2020 par l’ex ministre, le Général Salif Traoré pour être Chef de Cabinet n’était par fortuit. Le mérite lui est revenu sur la base d’un certain nombre de critères : la compétence, la rigueur, la capacité managériale, le sens élevé de l’État et la dévotion à servir avec loyauté la nation malienne sans arrière-pensée.

Après le départ du Général Salif, il y est resté. Ce qui n’est pas du tout évident dans plusieurs cas car le poste de chef de cabinet est politique et chaque ministre vient avec son homme de confiance. Le successeur de Salif, en la personne de Modibo Koné tenait à lui. Ils sont du même milieu de profession et les deux hommes ont un profond respect l’un pour l’autre. Et au regard des qualités, unanimement reconnues par tout le personnel du département de la Sécurité, que Bakoun incarne, le nouveau ministre s’était rendu compte qu’il ne pouvait trouver mieux. C’est ainsi qu’il passera ces quelques mois à son poste de Chef de Cabinet avant d’être promu Gouverneur de la Région de Tombouctou. Cette ville ne lui est pas étrange car il y a servi comme Commissaire adjoint il y a une dizaine d’années de cela.

Ladite région, au regard de la situation que le nord traverse et sa particularité dans cet ensemble, avait besoin d’un homme d’État. Bakoun n’en est pas moins et son choix ne peut être qualifié autrement. Il est celui qu’il faut pour juguler les montagnes de difficultés que cette région traverse depuis des années.

Un parcours riche

Spécialiste en Sécurité intérieure et internationale mais aussi l’Administration générale, le Commissaire Divisionnaire, Bakoun Kanté est un sortant de la faculté des Sciences juridiques et économiques (FSJE) du Mali. Il décroche, dans cette faculté, une maitrise en droit privé, option carrière judiciaire. Par la suite, il est à l’École Nationale de Police du Mali et fait la formation de Commissaire. Cela le conduit à l’École Internationale des Forces de Sécurité au Cameroun (EIFORCES) où il décroche un Brevet d’Études Supérieures de Sécurité (BESS), École de Guerre. La même année, il se retrouve à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) et met dans sa poche un Master en Relations Internationales, option sécurité internationale.

Au rang des fonctions factuelles,Bakoun est, depuis janvier 2020, Chef de Cabinet du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile. Il est en même temps membre du Comité de pilotage pour l’organisation des élections législatives de 2020 au Mali.

Du volet des fonctions occupées,le Commissaire Divisionnaire a occupé les responsabilités suivantes :

  • Conseiller technique au Ministère de la Sécurité et de la Protection civile
  • Chef de la Cellule de Coordination des opérations des Forces de Sécurité
  • Point focal des opérations de Maintien de la Paix des Nations Unies au Ministère de la Sécurité et de la Protection civile
  • Membre de la commission de réflexion sur la culture du travail interministériel (Primature) en matière de défense et de sécurité, dans le cadre de la création du Conseil de Sécurité nationale (CSN)
  • Membre de la commission interministérielle (Primature) dénommée ‘’ Task force’’ pour la mise en place du Centre National d’Alerte Précoce et de Réponses (CNAP).
  • Chef de la composante 1 du Programme d’appui à la normalisation et à la résilience au Mali, une contribution à la réforme du secteur de la sécurité (PANORA-CORSEC) financé par l’Union européenne pour la mise en place du Centre de Coordination et de Gestion de Crises (CECOGEC) et ses démembrements dans les forces de sécurité (Police, Gendarmerie, Garde et Protection civile).
  • Membre du Comité de Pilotage pour l’Organisation des élections de 2018 au Mali

Il faut le préciser, le Commissaire Divisionnaire, Gouverneur de la région de Tombouctou a pris part à pas mal de rencontres, en Afrique, en Amérique et Asie, afin de renforcer sa capacité de répondre aux besoins de l’État. A ce sujet, nous avons pu recueillir les informations ci-après :

  • atelier régional de validation ‘’Quels liens entre l’extrémisme violent, la criminalité transnationale organisée et les conflits locaux dans la région du Liptako-Gourma.
  • séminaire sous régional sur la Police de proximité.
  • atelier d’échange d’analyses et d’expérience sur la situation sécuritaire dans les zones frontières du G5 Sahel, cas du Liptako-Gourma
  • Atelier sur les techniques d’élaboration des textes législatifs et règlementaires (Légistique) au Ministère de la Justice puis au Secrétariat général du Gouvernement ;
  • séminaire sur la corruption publique à l’Ecole de Maintien de la Paix, Alioune Blondin BEYE
  • séminaire sur le cadre juridique mondial de lutte contre le terrorisme, les techniques d’enquêtes pénales et la coopération pénale internationale au Grand Hôtel Azalaï.
  • formation sur le leadership et la gestion à la Police à l’Ecole Nationale de Police du Mali
  • formation aux techniques d’audit de sureté à l’Institut National de Formation Judiciaire
  • séminaire de formation sur la vulgarisation du Droit Communautaire UEMOA, organisé par la Cour de Justice de l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine à l’Hôtel Salam Azalaï,
  • séminaire sur la protection internationale des réfugiés, organisé par UNHCR à l’Hôtel du cinquantenaire de Sikasso
  • formation sur “combatingdomestic and transnational terrorism cours” à l’Ecole nationale de police
  • séminaire ‘’consultation sur le Centre de commandant de gestion de crises, dans le cadre du programme d’assistance antiterroriste de l’Ambassade américaine au Mali.
  • formation sur la sécurité publique et la sécurisation des élections à l’Académie de
  • formation sur les méthodes d’investigations criminelles à l’Académie de Police.

A titre de rappel, Bakoun Kanté faisait office de Clerc principal d’huissier de justice à l’Étude de Maitre Minkoro TRAORE, Huissier de justice, en résidence à Bamako avant d’être adjoint du Commissariat de Police de de la ville de Tombouctou, Sikasso ; Bamako et Kayes.

Aujourd’hui Gouverneur de Tombouctou, le Commissaire Divisionnaire est Médaillé du Mérite National avec Effigie d’Abeille et Chevalier de l’Ordre National du Mali. Il est polyglotte. Il parle Français, Anglais, Bambara… Il aime la lecture, le cinéma et le sport.

La tâche qui l’attend est ardue. Nous ne pouvons que lui souhaiter bonne chance pour les nouvelles missions qui lui sont assignées.

Kèlètigui Danioko

 

Source: Le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *