L’armée aux portes de Kidal, la France s’interpose

Depuis quelques jours des sources indiquent la présence des Forces armées maliennes à quelques 90 kilomètres de la ville de Kidal pour donner l’assaut final qui mettra fin aux inquiétudes des populations piaffant d’impatience de voir la huitième région du Mali débarrasser du joug des touaregs indépendantistes regroupés au sein du Mnla. Mais les mêmes sources précisent que la France s’est interposée à la prise de Kidal, maintenant.militaire malien gao kidal tombouctou

‘’Nous avons abordé la question de Kidal. La situation de Kidal mérite un éclaircissement pour qu’une décision soit prise une fois pour toute pour que les élections puissent se dérouler dans les meilleurs conditions’’, a affirmé Soumaila Bagayoga, chef d’Etat major des forces de la Cédeao, samedi dernier, à l’issu d’une réunion à Abidjan. L’armée française serait en train d’essayer de convaincre le Mnla pour qu’il cède pacifiquement la ville. Et l’armée malienne est prête à accomplir définitivement son devoir de reconquête du territoire national, car depuis bientôt une semaine des sources indiquent leur présence aux portes de Kidal et n’attendent que les ordres de la hiérarchie.

Nul ne doute que la situation actuelle de Kidal constitue un grand enjeu pour la souveraineté nationale et l’organisation des élections du mois de Juillet aux quelles une grande majorité de la population et de la diaspora assure ne pas pouvoir y participer sans Kidal.

Ce qui est sûr, dimanche, des sources concordantes rapportent que des unités maliennes en provenance de Gao ont franchi Anefif, une localité qui se trouve à 90 km de Kidal, et attendent les ordres du commandement pour donner l’assaut final.

Mais l’ardeur de l’armée de prendre la capitale de l’Adrar des ifighas aurait été freinée par Paris.

Aboubacar Dicko

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *