La phase de rattrapage du processus de DDR accéléré démarre dans la sérénité

La phase de rattrapage du processus de désarmement, démobilisation et de réinsertion (DDR) accéléré des groupes armés au sein du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), a commencé à Gao ce samedi 20 avril 2019.

Cette opération vise à enregistrer 237 éléments du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) et à réexaminer 140 autres qui avaient été jugés inaptes sur le plan médical. Parmi les 237 combattants, 62 sont des retardataires de la première phase et 175 sont les combattants du quota supplémentaire qui se rendront prochainement au MOC de Kidal. « Nous avons commencé cette seconde phase dans des conditions un peu difficile mais nous rendons grâce à Dieu à cause du fait que les parties ont pu accorder leurs violons pour le début des travaux.

La cadence du travail est conforme avec le planning que nous nous sommes fixés de commun accord avec la MINUSMA et la coordination du MOC. Nous souhaitons achever le reliquat du bataillon du MOC de Novembre et entamer le screening des 175 combattants qui devrait être à Kidal mais qui sont cantonnés dans les environs de Gao pour cette opération » a expliqué Boubacar Hangadoumbo Touré, Coordinateur régional de la commission national d’intégration.

Cette opération très minutieuse a démarré à 08 heures dans le camp des combattants du MOC. La sécurisation externe du site est assurée par la Police nationale et le bataillon du MOC. L’accès et la sécurisation interne du camp sont assurés par les Casques bleus de la MINUSMA appuyés par la Police des Nations Unies (UNPOL). Une situation qui rassure les acteurs dont monsieur Hamzata Diallo, Chef régional de la commission nationale DDR à Gao : « Nous estimons honnêtement que les travaux démarrent dans la sérénité. Tout se passe normalement avec la présence des forces de sécurité et de chaque unité qui doit recevoir les combattants pour suivre la procédure du DDR ».

Cette première journée de la phase de rattrapage du processus de désarmement, démobilisation et de réinsertion (DDR) des groupes armés au sein du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), a pu enregistrer 37 éléments sur 45 prévus.

Toute cette opération est coordonnée par la MINUSMA à travers la section régionale du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion, et de la Réforme du Secteur de la Sécurité (DDR/SSR). Tahir Ali est le chef d’équipe de cette section de la MINUSMA à Gao. Ces collègues et lui travaillent d’arrache-pied pour le succès de cette phase de rattrapage du processus de DDR accéléré dans le cadre de l’exécution du mandat de la MINUSMA.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information Publique de la MINUSMA

SourceMinusma

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *