La démocratie chasse le terrorisme dans le nord du Mali

Kidal et Tombouctou ont accueilli les candidats à l’élection présidentielle. Que ce soit le président sortant ou les parties de l’opposition, tous ont arpenté le sol des villes du Nord ayant été délaissées par le passé. Le regain d’intérêt pour ces régions fait aujourd’hui le bonheur de la jeunesse et du peuple malien. Il semble que là où la démocratie passe, le terrorisme s’efface.

En pleine période d’élection présidentielle, dans cette région qui a connu le pire, l’atmosphère s’assainit. Les tensions liées au terrorisme qui ont pu exister dans le nord du Mali et plus précisément dans la ville de Tombouctou s’estompent. Les candidats s’y sont rendus, dans un calme diffus. C’est une victoire de plus contre les terroristes.

Contre toute attente les déplacements des candidats ont permis de créer un cadre de paix dans le nord du Mali et de répandre progressivement une atmosphère de sérénité au sein de la population. Moins d’attaques terroristes, moins de tensions, d’autres préoccupations se lisent désormais sur les visages. Pour tous, il est temps de choisir son avenir dans un Mali qui se reconstruit.

Car il n’y a pas de doute, la jeunesse malienne et même les groupes armés signataires, des villes telles que Tombouctou ou Kidal, soutiennent aujourd’hui la paix et refusent avec force la résurgence du terrorisme. Ne nous méprenons pas, il y aura certainement encore quelques actions de violences sporadiques comme au marché Yaba Tao cette semaine, voire, peut être, de nouvelles tentatives d’attaques terroristes. Mais ces manœuvres ne démoliront pas les solides fondations sur lesquelles nous nous appuyons désormais. Ces pas que nous avons faits, nous ne les referons plus !

Maliennes, Maliens, autrefois étrangers sur notre propre territoire, nous avons su conjuguer nos forces contre le terrorisme. Tout porte à croire que la sécurité, défi majeur de cette période d’élection présidentielle, soit relevé.

B Samba

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *