Journalistes tués au Mali : Trois individus identifiés par les services de renseignement français

armée française serval mali assassinant mali kidal

L’enquête sur l’assassinat de deux journalistes français dans le nord du Mali progresse. Selon Le Monde, trois des quatre personnes ayant participé à l’enlèvement des deux envoyés spéciaux de RFI sont connues du renseignement français.

Selon Le Monde, ces trois hommes appartiennent à un même clan familial, mais ne figurent pas parmi les personnes arrêtées le 3 novembre dernier. Les services de renseignement français ont interrogé ces trois individus “à partir du mois de mai, et à plusieurs reprises” écrit le quotidien, puis les ont relâchés. Ils sont restés à Kidal. “Ils s’étaient présentés d’eux-mêmes aux forces armées françaises après avoir fui les zones de combats”, précise Le Monde.

Le journal ajoute que les trois ravisseurs font partie des rebelles touareg ayant eu des liens étroits avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Libération, de son côté, affirme que l’un d’entre eux serait directement lié à l’enlèvement de Serge Lazarevic et Philippe Verdon, en novembre 2011.

Les corps des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, sont arrivés mardi à Paris. François Hollande s’était déplacé à l’aéroport de Roissy pour rencontrer dans la discrétion les familles venues accueillir les cercueils.

 

Source : zinfos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *