Journalistes tués au Mali: «C’est la France qui a été atteinte», déclare Filippetti

ceremonie funeraire journalistes tués

L’avion transportant les corps des deux journalistes de Radio France Internationale (RFI), Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 58 ans assassinés samedi à Kidal (Mali) est arrivé à l’aube à l’aéroport de Paris Roissy-CDG.

Les journalistes de RFI ont été tués par balles samedi juste après avoir été enlevés par un petit groupe d’hommes armés à Kidal, dans le nord-est du Mali, berceau des Touareg et de leur rébellion. François Hollande était présent à l’arrivée des corps pour, selon l’Elysée, «être aux côtés des familles et de les accompagner dans leur douleur». La cérémonie s’est déroulée dans la plus grande discrétion, sans caméras ni photographes, selon la volonté des familles des deux victimes.

Suivez les évènements de ce mardi:

9 h 45. Les cercueils transférés à l’institut médico-légal. Après la cérémonie à Roissy en hommage aux deux journalistes, les cercueils sont transférés à l’institut médico-légal de Paris. Les corps des deux journalistes doivent faire l’objet d’une autopsie dans le cadre de l’enquête ouverte par la justice française.

9 heures. François Hollande quitte l’aéroport de Roissy. Le président de la République François Hollande, présent à Roissy depuis près d’une heure et demie pour rendre hommage aux deux journalistes de RFI, quitte l’aéroport sous la pluie. La cérémonie dans le pavillon d’honneur prend fin.

8 h 45. «C’est la France qui a été atteinte». Présente à Roissy, au côté notamment de François Hollande, Aurélie Filippetti dit toute la détermination à défendre la liberté de la presse. «La mort de ces deux journalistes de RFI a porté un coup très dur à tous les Français, qui savent que ces deux personnes sont mortes pour la liberté d’information», affirme la ministre de la Culture. «C’est la France qui a été atteinte à travers eux. Ils sont morts en héros de liberté de la presse et de la démocratie. La liberté de la …

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *