Intervention au Mali : Deux militaires sénégalais tués à Kidal

président sénégalais Macky Sall

Au moment où quelque 6,5 millions de Maliens s’apprêtaient à aller au vote,  un attentat à la voiture piégée a été commis samedi à Kidal (nord-est). Il a été revendiqué par les jihadistes. Un véhicule bourré d’explosifs a foncé sur la Banque malienne de solidarité (Bms) gardée par des soldats maliens et ceux des autres pays africains, appartenant à la force de l’Onu au Mali, la Minusma. Deux soldats sénégalais ont été tués, et au moins sept autres Casques bleus et plusieurs soldats maliens ont été blessés, dont certains grièvement.

Le chef de l’Etat a, dans un communiqué, rendu hommage aux deux soldats tués à Kidal dans le nord du Mali. Le président de la République, Macky Sall, dit avoir appris, « avec tristesse, émoi et indignation, l’attentat odieux perpétré à Kidal contre ces soldats sénégalais et qui a fait plusieurs blessés dans les rangs des Forces de la Minusma ». A ce titre, il a condamné, « avec la dernière énergie, cet acte lâche et criminel, qui n’entamera en rien l’engagement résolu du Sénégal au Mali ». En cette douloureuse circonstance, poursuit le document, « le président de la République, Chef suprême des Armées, s’associe à l’ensemble de la Nation, présente ses condoléances aux Forces armées ainsi qu’aux familles éplorées et prie que le Tout Puissant accueille les disparus en son Paradis éternel ».

Aussi, lit-on dans le communiqué, un hommage officiel sera prochainement rendu aux deux militaires décédés.  Ces deux militaires, morts au champ d’honneur, a rappelé le président Macky Sall, « étaient partis dans un pays frère, le Mali, pour défendre la démocratie, la liberté et la Paix ». Il a, par ailleurs, témoigné aux blessés sa vive compassion et leur a souhaité un prompt rétablissement. Le président de la République a enfin renouvelé, « en cette pénible occasion, sa confiance et ses encouragements à nos Forces de défense et de sécurité qui, partout à travers le monde et avec un professionnalisme unanimement reconnu, contribuent au maintien et à la consolidation de la paix internationale ».

LES DEUX SOLDATS SONT MORTS POUR PROTÉGER LE SÉNÉGAL DU TERRORISME, DÉCLARE BENNOO BOKK YAAKAAR

Dans un  communiqué signé par le président du groupe Bennoo bokk yaakaar, Moustapha Diakhaté, les députés membres de la majorité parlementaire s’associent « à l’hommage patriotique  du président de la République, Macky Sall, aux deux soldats tombés au front contre le terrorisme ». Selon eux, les deux soldats sont morts « pour protéger le Sénégal du terrorisme ». C’est ainsi que, dans ce document, les parlementaires ont condamné, avec la dernière énergie, « le lâche assassinat de ces deux casques bleus sénégalais par la barbarie criminelle des fossoyeurs de l’Islam ». « Avec notre vaillante armée, nous avons toujours répondu présent, partout et en toutes circonstances, pour défendre la paix,  la démocratie et le Sénégal en est fier », a salué le groupe Bby qui soutient partager « ce deuil avec le peuple sénégalais et présente ses condoléances à la nation entière, aux Forces armées ainsi qu’aux familles éplorées ». Par ailleurs, les députés ont adressé leurs vœux de prompts rétablissements aux trois blessés.

S. Diam SY

LA DIRPA AFFIRME QUE LA SITUATION EST SOUS CONTRÔLE
Selon un communiqué de la direction de l’Information publique des Armées (Dirpa) signé par le colonel Abou Thiam, un attentat à la voiture piégée a été perpétré samedi 14 décembre 2013 à 6 heures 30, à Kidal, au nord du Mali, contre un détachement du contingent sénégalais. Le communiqué précise que les troupes sénégalaises ont enregistré deux (2) morts et sept (7) blessés dont un (1) grave. L’attaque, selon la Dirpa, était dirigée contre une agence locale de la Banque malienne de solidarité, dont la sécurité est assurée par les Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Ninusma) en liaison avec l’armée malienne. Le communiqué de la Dirpa ajoute que cette attqaue a été suivie d’échanges de coups de feux mais, présentement, la situation est sous contrôle.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *