INONDATION DANS LA VILLE DE MÉNAKA : PLUSIEURS FAMILLES SANS ABRI VIVENT DANS LES ECOLES PUBLIQUES

Des pluies diluviennes se sont abattues, le mercredi 05 août dernier sur la région de Ménaka. Plusieurs quartiers, principalement situés au bord de la marre ont été durement touchés. Conséquences : une trentaine de maisons se sont effondrées, laissant plusieurs familles sans abri qui vivent actuellement dans les écoles.

 

En effet, une pluie diluvienne s’est abattue, hier jeudi 06 août, dans la ville de Ménaka, en entraînant non seulement la destruction de plusieurs concessions situées au bord de la marre mais aussi, des dégâts matériels importants. Ainsi, selon des sources locales, cette pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville de Ménaka a ravagé plus d’une trentaine de familles qui se trouvent à présent logées dans les écoles publiques. La pluie n’a pas fait de victimes humaines mais, signalent-elles, les dégâts matériels inestimables, car expliqueront nos sources :

« Ces victimes d’inondations ont perdu tout ce qu’elles possédaient et ont besoin de l’appui de nos plus hautes autorités ».

La source indique aussi que dans certaines concessions, l’eau a pénétré dans toutes les chambres, obligeant les occupants à entasser les ustensiles de cuisines, valises et autres biens pour déménager dans les écoles. Et d’autres ont complétement perdu leurs maisons à cause de cette pluie…

« Par ailleurs, ajoutent nos sources, de tous les côtés de la ville, les camions sont bloqués avec des marchandises pendant qu’il y a plusieurs années, la population de Ménaka n’arrive pas à beaucoup cultiver à cause de l’insécurité ».

Et les commerçants commencent à augmenter les prix car, « un (01) litre d’essence est vendu aujourd’hui à Ménaka à 1500 f et la population vit en calvaire en cette période d’hivernage. », Ont-elles conclu.

Abdoul Karim SANOGO

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *