Injuste sanction onusienne: Les Arabes réitèrent leur soutien à Ould Matali

La communauté arabe du Mali a organisé une rencontre de dialogue intracommunautaire pour la paix et la réconciliation du 31 août au 02 septembre à Gao. Toutes les communautés ont été représentées à l’ouverture. A l’unisson, cette communauté a réitéré son soutien total et massif à l’honorable Mohamed Ould Matali. Un patriote engagé pour la paix et la réconciliation au Mali, injustement accusé par l’ONU pour des desseins inavoués d’entrave à l’application de l’Accord de paix.

« Au nom de toute la communauté arabe du Mali, nous condamnons l’injustice sanction de l’ONU contre l’honorable Mohamed Ould Matali… », a déclaré d’entrée de jeu le président de la Communauté arabe du Mali, Nema. Avant de poursuivre : « L’honorable Matali est un pacifiste qui a passé toute sa vie à lutter pour la paix et à réconcilier toutes les communautés du nord du Mali. ». Et le président Nema d’ajouter : « Mohamed Ould Matali est un très bon homme politique honnête et un très bon leader communautaire. Il est une solution et non un problème à la paix. Nous disons non à cette injustice flagrante de l’ONU et exigeons une réparation immédiate et sans conditions !!! ».

A sa suite, tous ceux qui ont pris la parole ont soufflé dans la même trompette : « Honorable Matali, vous êtes un homme engagé pour la paix ; ne craignez rien ! Vous avez notre soutien total et massif. Nous sommes très engagés et déterminés dernière vous dans ce combat contre l’injustice. Nous ne comprenons rien à cette décision injuste. Si Mohamed Ould Matali doit être sanctionné, c’est toutes les communautés confondues qui doivent être sanctionnées… ».

Serein et resté imperturbable face à l’injustice onusienne, l’honorable Matali indiquera : « Ce n’est pas une simple sanction qui me découragerait dans la lutte pour la paix que j’ai menée durant toute ma vie… ». Et l’honorable Matali de regretter : « Durant toute ma vie, les mots qui sortent de ma bouche sont la paix, la réconciliation et l’unité du Mali. Malheureusement pour le Mali, il n’a aucune autorité de l’Etat. On sanctionne injustement celui qu’on veut et comme on veut aux yeux et au su de tout le monde ».

Au cours de la rencontre, l’honorable Matali n’a pas manqué d’inviter les communautés à dépasser les clivages politiques ou d’appartenance à un groupe armé. « J’ai dédié toute ma vie à lutter pour la paix. Pour moi, la seule chose qui compte aujourd’hui, c’est le Mali », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter : « Il faut que les choses changent, surtout la façon de faire des députés de la région de Gao qui, au lieu de s’éloigner des populations, doivent s’approcher et vivre en temps réel les réalités du terrain ». Et l’élu de Bourem de conclure en félicitant la communauté arabe pour la tenue de la rencontre : « La paix et la réconciliation au Mali ne sont possibles qu’à travers ces genres de rencontre entre les communautés. ».

Tientigui

Le Démocrate

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *