Hommage à Ghislaine et Claude : IBK inonde de larmes les micros des journalistes

Après l’hommage rendu aux regrettés Ghislaine Dupond et Claude Verlon suivi de leur décoration à titre posthume, IBK a accordé un entretien à Rfi. Connu pour ses larmes faciles, le président de la République a inondé de larmes le micro que lui tendaient David Bachet et Serge Daniel.

portraits Claude Verlon Ghislaine Dupont exposés hall RFI 5 novembre 2013 Issy-les-Moulineaux

Il n’est pas bien sûr à son premier coup. Il avait déjà à plusieurs reprises pleuré devant la masse. Pourtant IBK avait promis en 2012 de ne plus pleurer en public. Mais que non, il remet ça ! Chassez le naturel il revient au galop.

Condamnation de la mort des journalistes français
Blaise Compaoré aussi
Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré a aussi condamné l’assassiné crapuleux à Kidal de nos deux confrères, Ghislaine Dupont et Claude Verlon. De mémoire de journaliste, le président burkinabé est aussi accusé d’avoir du sang d’un journaliste de son pays sur les mains, Norbert Zongo. Il serait aussi le principal commanditaire de l’assassinat de Thomas Sankara, alors président du ‘’pays des Hommes intègres’’. Nous sommes donc dans une farce, puisque ‘’le voleur crie au voleur’’. Blaise Compaoré aurait dû se taire car sa condamnation pourrait donner des idées aux familles et autres proches de ses victimes.
A.H.Maiga

SOURCE: Le Matin
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *