Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Goundam : VIBRANT HOMMAGE AU PATRIARCHE MOHAMED ELMEHDI AG EL ANSARY

Mohamed El Mehdi Ag Attaher El Ansari, l’Amenokal (chef et patriarche des Kel Antessars) des Touaregs de Tombouctou, est décédé le 28 décembre dernier à la suite d’une longue maladie à l’hôpital du Point G à Bamako. Né en 1923 à Goundam, il était issu de la chefferie coutumière des Kel-Antsar de l’ouest, c’est-à-dire du cercle de Goundam. Mohamed El Mehdi Ag Attaher est l’un des tous premiers enfants Kel Tamasheq que son frère ainé Feu Mohamed Ali Ag Attaher, alors Amenokal, a inscrit à l’école française.

Mohamed Ag Intalla Ag Attaher touareg rebelle mnla successeur representant communaute ifoghas depute assemblee nationale
Après ses études, il intègre la Fonction publique coloniale d’abord comme maitre d’école, puis en qualité d’agent de l’administration générale. Il succéda à la tête de la tribu Kel-Antsar, à son frère Mohamed Ali Ag Attaher, parti pour l’Arabie Saoudite.
Après la suppression des tribus et des cantons par le régime socialiste du président Modibo Kéita, Mohamed El Mehdi Ag Attaher est resté un leader des « Kel-Antsar de Goundam » et une personnalité très influente tant sur le plan local, régional, que national. Très tôt dans les années 50, il s’intéressa à la politique, adhérant aux partis (PSP, US RDA) et participant à toutes les activités politiques jusqu’en 1960 et après. Ce qui lui a valu, en plus d’une carrière administrative bien remplie, d’avoir également une carrière parlementaire remarquable.
En effet, Mohamed Elmehdi a été élu conseiller territorial du Soudan français en 1956, puis député à l’Assemblée nationale au Mali de 1960 à 1968 et durant les années1980-1991.
Chef coutumier, tribun, orateur éloquent, personne ressource et homme de paix, Mohamed El Mehdi Ag Attaher a été apprécié et consulté régulièrement par les pouvoirs publics pour faire partie des missions de paix importantes comme celles qui ont été menées de 1991 à nos jours dans le cadre des pourparlers et négociations de paix au Nord du Mali. Sa toute dernière sortie, l’a conduit tout récemment, en dépit de son âge et de sa précarité physique, auprès de son homologue et contemporain, l’Amenokal des Iforas de l’Adrar, Intallah Ag Attaher, à la recherche d’une issue heureuse au problème du Nord du Mali. Mission bien menée mais suivie, peu de temps après, par la disparition de ces deux patriarches du monde touareg malien. Leurs actions en faveur de la paix et de la réconciliation nationale constituent un héritage que nous devons capitaliser.
Mohamed Elmehdi Ag Attaher a durant, toute sa vie, fait montre de grande qualité d’éducateur, d’administrateur et d’homme politique démocrate, intelligent, et perspicace, toujours dévoué à la paix. Il a été décoré de la Médaille d’or de l’indépendance.
Dans sa communauté, Mohamed Elmehdi Ag El-Ansari s’est efforcé, en dépit des grandes difficultés (hostilité à l’école, opposition des marabouts, des femmes, fanatisme…) à poursuivre l’œuvre scolaire de son frère et prédécesseur Feu Mohamed Aly Ag Attaher et de conduire son peuple sur la route de l’instruction pour l’acquisition des connaissances universelles, la seule voie qui mène au développement et à l’ouverture sur le monde.
Mohamed Elmehdi Ag Attaher laisse ainsi derrière lui des femmes et des hommes bien instruits, bien éduqués qui peuvent être fiers de l’illustre disparu, celui qu’ils appellent affectueusement le « VIEUX ». Dors en paix, Patriarche !.
A. A. TOURE
AMAP-Goundam

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.