Général Ould Meydou : Le mouton noir de Taoudénit

Après le sit-in devant le gouvernorat de Taoudénit à Tombouctou, les membres du Collectif pour la promotion de la paix et la justice de Taoudéni étaient le week-end dernier face aux journalistes à la Maison de la presse. Objectif : dénoncer avec véhémence les pratiques peu orthodoxes du gouverneur de Taoudénit le général Ould Meydou dans la gestion des affaires publiques depuis 4 ans.

Le collectif selon les conférenciers est composé de l’ensemble des forces vives de la région à savoir des élus, des organisations de jeunesse comme le CNJ régional, les autorités coutumières.

Dans une déclaration liminaire lue lors de cette conférence de presse, le Collectif, par la voix de son président Jamal Ould Oumrani, a dit avoir regretté la nomination du gouverneur Ould Meydou qui, au départ, bénéficiait de leur confiance.

“Ce gouverneur était notre héros et l’officier arabe le plus gradé. Malgré ses défauts nous avons l’avons voulu et soutenu pendant trois ans pour les atteintes des objectifs du gouvernement et  de la population mais après quatre années la désillusion a remplacé l’espoir et le comble ne pouvait qu’arriver. Cet homme à sa décharge qui n’a jamais lu ni une loi encore moins une réglementation, étant analphabète aussi bien en français qu’en arabe, ne pouvait qu’utiliser ce qui  connait de mieux à savoir son arme pour imposer ses désirs malsains de diviser cette population pour régner en roi”, a dénoncé les organisateurs de cette conférence de presse.

Pour eux, le gouverneur a divisé toutes les couches de la société en agissant de façon partiale dans les affaires courantes notamment la mise en place des autorités intérimaires et aussi dans la gestion des marchés publics où des marchés de plus 500 millions F CFA par lot ont été donnés à des vice-présidents des autorités intérimaires qu’il a imposés.

Le Collectif a aussi dénoncé avec force l’attitude d’Ould Meydou qui a retourné son arme létale contre les populations aux mains nues, dans la cour du gouvernorat de Taoudéni.

“C’est pourquoi le collectif tient les autorités de la Transition pour seuls responsables du laisser-aller du gouverneur et à mieux appréhender la situation de la région à soutenir la population de Taoudénit dans sa quête de paix, de réconciliation, de démocratie véritable et de mieux-vivre. Le Collectif prends responsable le général Ould Meydou gouverneur de la région de Taoudénit pour tous les abus et demande sa démission pure et simple sans condition pour sauver la région d’une éventuelle crise. Un gouverneur partisan ne peut représenter dignement le président dans une région. Le Collectif reste plus que jamais mobilisé et déterminé dans le cadre des lois de la République a continué à informer et prévenir pour éviter à notre région les conflits intercommunautaires”, a fait savoir les organisateurs de la conférence de presse.

Kassoum Théra

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *