GATIA : un regroupement d’opportunistes pour le partage du gâteau

Le Groupe auto proclamé, après le premier round des pourparlers d’Alger pour le partage du gâteau, est désormais connu: il s’appelle le Groupe d’auto-défense touareg Imghad et alliés (GATIA).

campement touaregs kidal

Cette association, qui prétend prendre les armes après le cessez-le-feu et la dynamique de paix enclenchée, est opportuniste. De tous les temps, les Imghads ont soutenu et collaboré avec les différents pouvoirs au détriment de leurs autres frères touaregs. Ce qui fait qu’ils ont été toujours considérés comme des républicains, des patriotes, œuvrant pour l’unité du Mali.

 

 

Aujourd’hui, ils troquent leurs vestes contre des armes pour, disent-ils, se défendre. Il n’en est rien. Ils sont simplement des opportunistes à la recherche du gain facile, puisqu’ils ne se gênent même pas à réclamer leur participation aux négociations d’Alger pour troubler la sérénité des débats. A César ce qui lui appartient. Les Imghads ont toujours été les alliés du pouvoir. Ils avaient même constitué une milice entretenue par Bamako, qui se battait auprès des forces armées et de sécurité contre les autres rebelles. C’est donc indécent aujourd’hui de vouloir participer à des négociations pour capter quelques subsides ou des maroquins. Le Mnla et le HCUA n’accepteront jamais sur la table des négociations leurs frères ennemis du GATIA.

Chahana Takiou, Youssouf Diallo et Yaya Samaké

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.