Gao : Les populations en colère après l’assassinat d’un garde

La tension était vive hier jeudi dans la ville de Gao. Et pour cause, l’assassinat d’un garde dans la nuit du mercredi 28 février dernier vers 19 heures  par des hommes armés à bord d’un véhicule.

Selon nos sources, il y a de cela quelques jours, deux jeunes arabes ont été tués par un groupe de sédentaires dans un village situé à environ 50 km de ville de Gao. Cela a mis en colère des jeunes arabes qui n’ont pas hésité à le manifester en procédant à des tirs en l’air. Mais leurs tirs ont fait des blessés parmi les populations civiles.

A l’annonce de l’assassinat du garde à Gao, certains ont tout de suite déduit que l’acte est un règlement de compte des groupes armés arabes pour venger la mort des deux jeunes. Toute chose qui a déclenché une forte tension dans la soirée du mercredi 28 février après l’annonce de la mort du Garde à l’hôpital de Gao suite à ses blessures. Selon notre source, il a été tué par des hommes armés à bord d’un véhicule.

Une autre source indique que le garde qui était en service au tribunal de Gao a été tué à cause de sa moto et que ce n’était en aucun cas, un règlement de compte. La tension était toujours vive durant la journée d’hier jeudi 1er  mars. Des affrontements ont eu lieu entre populations dans la matinée d’hier jeudi 1er  mars faisant des blessés (5) dont un grave selon un responsable de la société civile que nous avons contacté aux environs de 15h00 à sa sortie d’une réunion de crise.

« La situation reste pour le moment calme. Nous allons tout mettre en œuvre pour éviter le pire » a promis notre source.

Affaire à suivre

M.D

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *