Gao : le GATIA accuse l’armée malienne de bavure à N’Tililt !

« Le Groupe d’Autodéfense Touareg Imghads et Alliés (GATIA) a appris avec consternation l’événement tragique, inhumain et injustifiable survenu, ce mercredi 24 avril 2019, à Intahaka, dans la Commune de N’Tililt, suite à l’interpellation, à l’exécution et à l’incinération publiques des corps d’un adjudant-chef de la garde nationale et de deux jeunes civils membres du GATIA, sans aucune raison valable par l’escorte des FAMa du 14 avril 2019, chargée de sécuriser le tronçon Hombori-Gao ». C’est ce qui ressort d’un communiqué du GATIA en date de ce 24 avril 2019.

Le communiqué rapporte également que l’Adjudant-chef Mossa Ag HAMADA était en service au MOC de Gao au compte de la partie gouvernementale et aurait présenté sa carte professionnelle à l’officier commandant de l’escorte qui l’aurait totalement ignorée.

Le GATIA rappelle que malgré son combat en faveur de la République que de tels incidents se sont reproduits plusieurs fois et que les enquêtes sont restées sans effet. Le GATIA condamne avec fermeté ces pratiques contraires aux valeurs éthiques morales et républicaines de notre pays ; susceptibles de mettre en péril les efforts de paix durable que nous cherchons tous.

Le GATIA invite les uns et les autres à la retenue et appelle le gouvernement du Mali, la MINUSMA, à travers sa cellule des Droits de l’homme, à diligenter des enquêtes pour faire toute la lumière sur cette énième horrible bavure et de traduire les coupables devant les juridictions compétentes. Le GATIA présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et prie pour le repos éternel des victimes.

Sur leur page officielle, les services de communication et d’information des forces armées du Mali invite à la vigilance. « Il nous revient que l’ennemi se déguise. En uniforme des FAMa, il se déplace également en véhicule de type KIA le même en service dans l’armée malienne. Avec des immatriculations FAMa, les mêmes attributs de l’uniforme FAMa, les ennemis pourraient se faire passer pour les FAMa. Il est demandé à tous et à chacun d’être vigilant et alerte en vue de déjouer leurs intentions criminelles», peut-on lire sur ladite page.

A.O / Afrikinfos-Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *