Gao : Ce qu’on reproche au Gouverneur Seydou Traoré

Si le gouverneur de la région de Gao, Seydou Traoré est détesté par les populations de la ville, c’est parce qu’il aurait commis des fautes qui, jusqu’à nouvel ordre restent impardonnables aux yeux des habitants de la cité des Askia.

general seydou traore

Au dire des ressortissants de Gao, le gouverneur Seydou Traoré a ordonné au militaires de tirer sur les jeunes de Gao qui exerçaient le 12 juillet 2016, un droit constitutionnel qu’est celui de marcher pour protester contre une situation qui ne sert pas à notre pays. Si le gouvernement du Mali ne fera pas justice, les populations de Gao la ferons d’elles-mêmes.

C’est pourquoi, l’Association Gao Lama a saisi des avocats qui ont initié une plainte avec constitution de partie civile pour assassinat, complicité d’assassinat, incendie volontaire complicité d’incendie volontaire contre monsieur Seydou Traoré en qualité gouverneur de la région de Gao et toutes autres personnes que l’enquête pourrait révéler.

« Une délégation ministérielle s’est rendue à Gao, de larmes de crocodile ont été versées, il a été déclamé ce jour-là que justice allait être rendue aux populations de Gao il a été déclamé devant les jeunes que leurs bourreaux seraient identifiés, jugés et condamnés si y a lieu. Un an après personnes n’a été poursuivi », nous a indiqué un avocat.

guillGao mobilisée, ne veut plus que l’Etat maintienne sur elle des fonctionnaires corrompus

Gao s’est mobilisée depuis un mois pour dire à l’Etat : « Lors des occupations, nous vous avons défendus, nous avons saigné pour vous en bravant les MNLA, le Mujao. Toutefois, nous saignons encore plus avec l’arrivée des fonctionnaires corrompus ; Nous en avons assez !»

Selon les témoins, le gouverneur Seydou Traoré est un administrateur qui n’a orchestré que des désolations partout où il a exercé en tant que préfet ou gouverneur. « Il a été préfet à Kangaba, à Niono, à Teninkou, allez y demander ce que ceux-là pensent de lui », indique un cadre ressortissant de Gao.

Selon ce dernier, pour signer les ordres de mission, Seydou Traoré demandait de l’argent à ses subordonnés fonctionnaires de Gao. Dans ses maladresses, il est allé jusqu’à demander aux commerçants de Gao, de mobiliser des ressources afin qu’il décante soi-disant problèmes qui opposent aujourd’hui l’Etat du Niger aux commerçants. Au-delà de tous ces abus, certains signalent que la nomination de Seydou Traoré bombardé gouverneur de Gao, n’a même pas respecté pour une fois, la politique de carrière, au niveau de l’administration de l’Etat.

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *