G5 Sahel : 2,4 milliards d’euros pour les zones frontalières en difficulté

Ce sont finalement 2,4 milliards d’euros qui ont été promis par les bailleurs de fonds aux pays du G5 Sahel. Un programme d’urgence de 260 millions d’euros sera destiné à l’hydraulique, à la gestion des conflits intercommunautaires et à la sécurité intérieure.

C’est à bon droit que le président nigérien Mahamadou Issoufou, aussi président en exercice du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), s’est félicité que « la totalité des besoins que nous avions exprimés ont été couvert par nos partenaires », le 6 décembre à l’issue de la conférence avec leurs bailleurs de fonds, organisée à Nouakchott. Il était attendu 2 milliards d’euros de dons et de prêts pour 40 projets de développement dans les cinq pays ; il en a été promis 2,4 milliards de 2019 à 2021.

 

Source: jeuneafrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *