Fissure au sein de la CMA : la branche de Ber, dans la région de Tombouctou, rejoint la Plateforme

Pour signifier leur adhésion aux idéaux de la Plateforme, signataire de l’Accord pour la paix, la franche de la CMA à Ber, dans la région de Tombouctou, a animée un point de pesse hier mardi à la Maison de la presse.

coordination mouvement azawad cma mnla rebelle touareg negociation conference reunion parti politique opposition urd

Une décision  qui, selon Sidi Mohamed Ould Mohamed, porte-parole des démissionnaires, démontre davantage qu’ils n’entendent plus se laisser embarquer dans des aventures guerrières injustifiées ou pour des raisons inavouées.

Cette  adhésion aux idéaux de la Plateforme, selon le porte-parole,  jettera les balises de la réconciliation, dictée par les plus hautes  autorités pour un Mali unifié.

En outre, Sidi Mohamed Ould Mohamed a rappelé que l’Accord issu du processus d’Alger signé par la Plateforme et la CMA évoque de façon claire la préservation de l’unité nationale, la laïcité et l’intégrité territoriale du Mali.

« Il nous est incompréhensible que nos populations continuent d’être instrumentalisées pour des marches contre la République et conduites dans des conflits fratricides », a souligné le porte-parole.

Dans les jours à venir, ils comptent avec leurs frères de la Plateforme mettre tout en œuvre pour privilégier le combat pour la paix et le développement au bénéfice des populations qui ont tant souffert.

Cette adhésion a été saluée à sa juste valeur par les  membres de la Plateforme ainsi que les notabilités ressortissantes de Ber, région de Tombouctou. Tombouctou, faut-il le rappeler, a été la cible de la barbarie des jihadistes, où les mausolées, les lieux de culte et de patrimoines culturels ont été détruits.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.