Exclusif : des soldats guinéens attaqués au Mali

Des soldats guinéens, qui rentraient de Kidal, ont été attaqués sur le territoire malien, a confié à Guineematin.com, un témoin de la scène.

Casques bleus soldat militaire armee onu minusma patrouille nord mali

Selon Mamadou Saïdou Diallo, également passager infortuné, le taxi, une Peugeot 505, transportait 11 personnes dont trois militaires guinéens de la munisma (la mission des nations unies pour le Mali), le 22 octobre 2016.
Après avoir quitté Bamako et parcouru plus de 30 km, le véhicule est tombé dans une embuscade montée par un groupe de 8 assaillants, tous cagoulés, entre les localités de Sabena et Narena, sur la route qui mène aux frontières guinéennes, nous a expliqué M. Diallo.
Juste après une barrière de péage et de sécurité, des coups de feu ont été tirés en direction du véhicule qui nous transportait, poursuit notre interlocuteur. Deux des trois militaires, tous habillés de leurs tenues, étaient assis à côté du chauffeur. Il s’agit du Sergent Alain et du Caporal Chef Aliou Diallo. Le troisième, le Sergent David était entre les autres passagers civils. Sur coup, le Sergent David a reçu deux balles, à l’avant-bras avant que les autres passagers, pris de panique, ne tentent de se sauver dans la petite forêt.
Les moins chanceux ont été mis au respect, à plat-ventre avant de connaître une fouille systématique et dépouillés de tous leurs biens.
Toujours selon l’infortuné Saïdou Diallo qui venait de Malabo en Guinée Equatoriale, via Lomé, malgré la présence d’un poste de gendarmerie à quelques kilomètres du lieu de l’attaque, ils ont tous réussi à s’en fuir.
Le blessé, Sergent David, récupéré peu après les incidents, a été admis dans une clinique à Narena au Mali pour bénéficier de soins. Les autres sont rentrés au pays, traumatisés. « J’ai vu la mort en direct », a conclu notre source.
Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.