Erection de Goundam en région : Le combat ultime de ses ressortissants!

Pour montrer son ultime indignation face au nouveau projet de loi portant création des collectivités territoriales en République du Mali et réclamer l’érection du cercle de Goundam en région, les associations des ressortissants du cercle de Goundam ont tenu une conférence de presse, dans l’après-midi du   mercredi 30 octobre  à la Maison des femmes, sise à Sabalibougou.  Cette conférence était animée par AlamirSinna Touré, président du collectif des ressortissants du cercle de Goundam avec à ses côtés l’honorable Mohamed Ould Sidi Mohamed, le président de la commission technique chargée du projet de découpage, Amadou Abdoulaye Cissé et Mohamed Fall, ressortissant de Goundam.

Dans son exposé, AlamirSina Touré dira que ce nouveau projet qui a fait objet de toutes sortes de contestations dans les médias et les réseaux sociaux ne prend aucunement en compte la principale préoccupation des populations de Goudam, notamment l’érection de ce cercle en région. « Pis, dans ce nouveau projet, il a été décidé de spolier le cercle de Goundam de toutes ses communes nomades (Aljounoub, Razelma, Tin Aicha, Gargando et Adarmalane) pour les affecter au cercle de Léré » a-t-il déclaré.

En guise de rappel, il a souligné que les ressortissants du cercle de Goundam en commun accord avec l’ensemble des populations des seize communes, en 2016 avaient sollicité l’érection du cercle en région administrative.  Cette demande, dit-il, faite sur la base d’un document technique soutenu par des arguments pertinents qui militent à la faveur de l’érection de Goundam en région, dont le contenu n’a pas été retenu dans ce projet de découpage territorial. « Cette nouvelle réorganisation territoriale, faite sans consultation préalable des populations concernées, peut, si on n’en prend garde, constituer de potentiels foyers de tensions, qui vont contribuer à fragiliser davantage la cohésion sociale et le vivre ensemble déjà très précaires » a-t-il menacé.

Dans cette dynamique, il a révélé que leurs associations respectives ont adressé à la date du 16 octobre 2018 une lettre au ministre en charge de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Ag Erlaf, pour lui signifier leur rejet de son nouveau projet de loi portant création des collectivités territoriales en République du Mali.

Par ailleurs, se prononçant sur le sujet des concertations régionales sur le découpage administratif, le président Touré a salué cette initiative du gouvernement. Cependant, il n’a pas manqué de souligner que le gouvernement se doit d’écouter la volonté des populations afin d’éviter au Mali les conséquences d’une nouvelle crise.

Pour sa part, Mamadou Fall a mis en cause la nécessité d’un découpage territorial en ce moment au Mali. « Pourquoi ce découpage territorial maintenant ?»  S’est-il interrogé. Et à son camarade président de la commission technique de découpage de dire que c’est venu du néant, d’où son rejet.

A noter que les associations des ressortissants du cercle de Goundam se disent réserver le droit d’user de tous les moyens légaux, en leur possession, pour l’érection de Goundam en région.

Par Mariam SISSOKO

Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *