Ensemble pour le Mali : Communiqué sur la visite à Kidal du candidat IBK

Communiqué de presse Bamako, le19 juillet 2018 Kidal : au contact de populations, IBK promet plus de sécurité, un aéroport international, et le renforcement des services publics

Après une étape à Gao le 18 juillet, où il a tenu un meeting dans un stade Kassé Keïta rempli et dévoué à sa cause, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) s’est rendu ce jeudi 19 juillet, à Kidal, où il a été accueilli vers 13h par les notabilités de la ville, dont plusieurs membres de l’ex-rébellion. Cette visite réaffirme le retour à la « normalité républicaine » dans cette région, suite à la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation en mai‐juin  2015 à Bamako.

La signature de l’Accord a en outre marqué la fin de la belligérance entre les soldats de l’armée malienne et ceux l’ex-­‐rébellion, ainsi qu’entre les différents groupes armés.

Tous sont désormais unis contre l’ennemi commun qu’est le terrorisme, notamment à travers le Mécanisme opérationnel de coopération (MOC), déjà effectif à Kidal.

Premier candidat à se rendre dans cette région du Mali, IBK a tenu dès son arrivée à s’incliner sur la tombe d’Intallah Ag Attaher. Il a rendu hommage à l’ancien chef traditionnel de la tribu des Ifoghas, « homme de paix, qui a toujours œuvré pour l’unité du Mali ».

Le candidat de l’Alliance Ensemble pour le Mali a ensuite rencontré les forces vives de la ville, les chefs traditionnels et religieux, dont l’Amenokal Mohamed Ag Intallah, ainsi que Bilal Ag Cherif et Alghabass Ag Intallah, leaders de l’ex-rébellion, élus locaux, femmes et jeunes. Lors du meeting, IBK a insisté sur les acquis de son 1er mandat, ainsi que  sur le projet  « Le Mali avance », qu’il soumet aux Maliens dans le cadre de sa campagne électorale, et dans lequel la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation figure en bonne place.

Réaffirmant l’ancrage de Kidal dans la République, il a notamment promis la construction d’un aéroport international à Kidal, la mise en place d’infrastructures publiques, telles que plusieurs centres de santé, l’eau et l’électricité, et l’accentuation des efforts de lutte contre le terrorisme. Tour à tour, les leaders de l’ancienne rébellion, les femmes et les jeunes, ainsi que les élus locaux de la région, lui ont réaffirmé leur soutien pour le scrutin présidentiel prévu le 29 juillet 2018.

Ibrahim Boubacar Keïta qui passe la nuit à Kidal, poursuivra sa tournée électorale dans le Nord à Tombouctou, où il se rendra le vendredi 20 juillet 2018.

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *