En vue d’une consolidation du processus de paix : Les communautés Kel Antessar et Imghad mutualisent leurs forces dans la traque antiterroriste

La tribu Kel Antessar et alliés et le Conseil supérieur des Imghad et alliés ont signé récemment une charte de solidarité pour  restaurer la cohésion sociale, la sécurité et  renforcer les liens ancestraux en vue d’une consolidation du processus de paix.  C’était en présence d’Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmad Dit Nasser, chef de la tribu Kel Antessar et du Général El Hadji Gamou, représentant le Conseil supérieur des Imghad. La signature  de cette charte de solidarité intervient suite  aux menaces  d’insécurité, de trafics illicites et la pernicieuse détérioration  du tissu social.

general el hadj gamou gatia

Pour ce faire, les deux communautés  ont réitéré leur indéfectible attachement à l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali  issu du processus d’Alger et ses mécanismes de mise en œuvre.  Elles se sont engagées  à mettre en place un cadre de concertation politique permanent pour définir les stratégies politiques afin de contribuer à la restauration d’une paix inclusive dans leurs zones respectives. Au chapitre sécuritaire, elles s’engagent à mutualiser leurs efforts dans le cadre de la lutte contre l’insécurité. A cet effet,  un comité technique chargé des questions de sécurité sera mis en place  pour appuyer les initiatives des autorités maliennes pour la protection des personnes et des biens dans leurs zones  d’influence avec l’appui des acteurs nationaux et internationaux du processus de paix.

Sur le plan humanitaire et de développement, les parties considèrent que le retour des réfugiés et des populations déplacées dans leur zone d’habitation habituelle ainsi que des appuis aux populations locales restées sur place est une condition essentielle pour le retour de la sécurité, une concrétisation de la mise en œuvre de l’accord. A cet effet, les parties appellent au retour des réfugiés et des déplacés dans les conditions idoines sur les sites de leur choix.

M.S

La rédaction
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *