EIGS versus JNIM, le rififi se confirme !

Il est dorénavant clair que la katibat Macina d’Amadou Kouffa est dans le collimateur de Barkhane. Il ne se passe plus une semaine sans qu’une opération ne réduise un peu plus la capacité de nuisance du chef peulh. A tel point que ses combattants, plutôt que de suivre leur leader, semblent choisir de rejoindre les Arabes de l’EIGS. On est désormais loin du fantasme de l’unicité Pulaaku !

 

Ce qui est plus étonnant en revanche, c’est que l’EIGS semble relativement épargné… puisqu’il continue d’agir presqu’en toute impunité dans la zone des trois frontières. En effet, les combattants d’Abou Walid-al Sahraoui échappent, pour l’heure, à la vigilance des FAMa et de Barkhane qui ratissent le Gourma et le Liptako au cours de longues opérations. A croire que l’EIGS, pour obtenir l’avantage sur ses concurrents du JNIM, organise discrètement son réseau d’indics pour faire fuiter des informations qui orientent les forces maliennes et françaises vers les positions du groupe peulh. De quoi mettre Kouffa dans une colère noire…

Comme annoncé dans une précédente publication, il semble que le rififi entre le JNIM et l’EIGS se confirme…

Ibrahim Keïta

SourceMalijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *