Du plomb dans l’aile pour les terroristes d’Ansar dine…la chasse est ouverte !

Les pourparlers d’Alger piétinent même si les discussions reprennent. Alors que les termes d’indépendance, de fédération ont été lancés, le terme accord semble aujourd’hui loin de la réalité de la table des négociations.  Malheureusement sur le terrain, c’est en lettres de sang  que se déclinent ces pourparlers, que ce soit à Gao ou à Kidal, contre la Minusma, contre nos frères nigériens et sénégalais… Les mines, les obus et les convois attaqués jettent une nouvelle ombre noire sur le processus d’accord engagé : celle, menaçante, du vautour  Iyad Ag Ghaly et de ses disciples.

rebelle mnla azawad bandis armee liberation otages algeriens ansar dine gao nord mali

Tandis que les colombes et les pigeons tentent de retourner à Alger, les rapaces de toutes sortes font leur migration de la Libye vers notre pays. Le plus féroce d’entre eux est bien sûr  Iyad Ag Ghaly. Il se voyait comme l’aigle royal qui allait avaler la couronne d’Amenokal d’Alghabass Ag Intallah, pour frapper sur le tambour de guerre des Ifoghas une litanie nouvelle… Au rythme de têtes et de mains coupées qui battent la mesure.

Mais une fois encore les chasseurs, qu’ils soient du Dallol Mwari ou de la France ont su arrêter ces volatiles en pleine migration : leur gouroumi fait le bruit des hélicoptères et des missiles. Le trophée de chasse est une nouvelle fois assuré à la frontière du Niger avec  la destruction d’un convoi  de 5 à 6 véhicules, et la mise en cage d’une trentaine de terroristes venus pour distribuer leurs canons, leurs kalachnikoffs et leurs œufs de morts qui heureusement ont manqué leur destination : la ville de Kidal.

Les convois d’AQMI provenant de Libye sont maintenant fatalement arrêtés et détruits sur les routes du Niger et du sud de l’Algérie. Les yeux perçants des satellites ne quittent plus les mouvements de ces convois d’armes et de jihadistes. Scrutant les autoroutes du désert ils empêchent les caravanes terroristes de circuler librement. La nouvelle bataille de libération de  Kidal est elle enfin engagée ?

Maintenant que la saison de la chasse est ouverte, les convoyeurs doivent commencer à douter … A quoi bon se faire promettre  le 4×4 flambant neuf si celui-ci est détruit et si le chauffeur est arrêté ou tué? Quel terroriste, ou autre trafiquant de toute plume, serait aujourd’hui assez fou pour vouloir se faire rôtir vif dans son véhicule en provenance de Libye?

Celui qui a la réponse et qui fait tout pour compliquer les négociations depuis son nid de moins en moins douillet est évidemment celui-là même qui prétendait se grimer en l’aigle royal de Kidal et se retrouve désormais traqué comme une outarde aux confins du Sahara.

 

Paul-Louis KONE

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.