Direction régionale des douanes de Mopti: des recettes record malgré l’insécurité

Malgré le climat d’insécurité qui sévit dans la région de Mopti, la direction régionale des douanes est parvenue à faire des prouesses salutaires. Pour une prévision de 4,071 millions de FCFA, à la date du 30 juin, la direction régionale des douanes de Mopti a pu mobiliser 4,339 millions FCFA. C’est du moins, ce qui ressort de l’entretien que nous avons eu avec le directeur régional des douanes de Mopti, le lieutenant-colonel Bazoumana SIMAGA.

L’inspecteur des douanes a expliqué que la région douanière de Mopti est composée du bureau principal de Mopti, une BMI à Bankass, un bureau secondaire à Koro, un poste gérant recettes à Dialassagou, une brigade fluviale à Mopti, une BMI à Douentza. Il a précisé qu’à cause de l’insécurité le poste de Dinagourou, le bureau gérant recettes de Hombori et celui de Dioura sont fermés.

Le lieutenant-colonel SIMAGA a noté que malgré le climat sécuritaire préoccupant dans la région de Mopti, la direction régionale des douanes est parvenue à atteindre les objectifs qui lui ont été assignés.

« Au 30 juin 2019, je peux dire que nous avons atteint et même dépassé les objectifs qui nous avaient été assignés. Les objectifs qui nous avaient été assignés en prévision pour l’année 2019 pour la région de Mopti étaient de 4,071 millions de FCFA. Au 30 juin, on est à 4,339 millions FCFA », s’est-il réjoui.

Selon le Directeur régional des douanes, cette prouesse s’explique par l’engagement des hommes avec lesquels il travaille. Il a souligné qu’après avoir expliqué à ses hommes l’enjeu qui les attendait chacun s’est mis au service de l’administration des douanes.

À propos de la collaboration avec les autres forces qui sont sur le terrain, le lieutenant-colonel SIMAGA a avoué que c’est dans un climat de cordialité qu’ils travaillent. Selon lui, l’administration des douanes est conviée à toutes les réunions sécuritaires et de défense de la région de Mopti.

« Dans une région d’insécurité, il n’y a pas question de corps paramilitaire et militaire. Nous sommes tous dans le même bateau et la douane est à des postes avancés où l’armée n’est pas présente. Nous pouvons avoir certains renseignements utiles pour servir l’armée. Dans le cordon douanier, nous pouvons recueillir beaucoup d’informations parce que nous sommes sur le terrain permanemment », a soutenu le responsable de la douane à Mopti.

Comme actes importants posés ces derniers moments, le directeur régional des douanes de Mopti a souligné que sur le plan sécuritaire, le samedi surpassé, une grosse saisie d’armes et de munitions a été faite. Des armes qui venaient de Bamako pour Koro.

« C’est une grosse saisie avec beaucoup de munitions et d’armes de guerre. La saisie était composée de 1089 cartouches de guerre 7.62 longs ; 61 cartouches 7.62 semi-longs ; 18 cartouches 7.62 semi-longs ; 350 cartouches du PA calibre 9 et 1000 cartouches de fusils de chasse. En ce qui concerne les armes de guerre saisies, il y avait 2 h (pistolet mitrailleur) ; 5 carabines chinoises (armes de guerre) ; 5 fusils de chasse avec 2 maillons (les chaines sur lesquelles on place les cartouches) », a détaillé le directeur régional des douanes de Mopti.

Le lieutenant-colonel Bazoumana SIMAGA a déploré que sa direction ne dispose pas les moyens suffisants ni en personnel ni en matériel. Il a indiqué que la direction régionale des douanes de Mopti a un manque criard d’effectif pour faire une couverture sérieuse de son champ d’action.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *