Des djihadistes pris la main dans le sac au Nord du pays

Des djihadistes viennent d’être pris la main dans le sac alors qu’ils s’apprêtaient à faire passer des armes dans le Nord du Mali. Les soldats de l’Armée régulière malienne ont pu, par vigilance, mettre la main sur ces terroristes qui cherchent en ce moment à renforcer leur arsenal de guerre.

Mourabitoune MUJAO TERRORISTE REBELLES MNLA aqmit azawad

En commerce florissant avec des fournisseurs d’armes, des djihadistes viennent d’être arrêtés au Nord du Mali par les soldats de l’Armée régulière. Ces terroristes cherchaient à faire passer les armes acquises pour renforcer leur dispositif de combat.

Depuis quelques temps maintenant, la vigilance aux différentes frontières maliennes, est devenue le second nom des soldats maliens aidés dans leur tâche par les forces françaises en présence. Plusieurs présumés djihadistes ont été purement et simplement pris la main dans le sac.

Les djihadistes n’ont pas été les seuls à être arrêtés dans cette affaire, leurs fournisseurs aussi en ont payé les frais. Au nombre de deux, ces gros pourvoyeurs en armes de combat des terroristes n’ont pas pu se disculper dans ce trafic qui les a révélés au grand jour.

Ironie du sort, parmi les fournisseurs d’armes aux djihadistes se trouve un malien pur sang. Habitué des trajets Gao-Mopti pour ravitailler ses complices, l’homme en question se trouve en ce moment entre les mains de la force Barkhane au Mali.

Il est vrai que les Groupes rebelles Touaregs ne démordent pas dans leur tentative de multiplier des attaques contre le gouvernement malien, mais la complicité d’autres Maliens contre leur propre pays est un élément majeur qui permet de saisir le sens profond même de la lutte anti-terrorisme au Mali.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *