Depuis la Mauritanie et nom de la charia… : Iyad Aghaly revendique les derniers attentats au Mali et en promet encore…

«Nous implorons Allah pour une meilleure préparation d’autres attentats afin de libérer notre terre des mains des croisés et leurs collaborateurs et y instaurer la charia». Telle est la conclusion du message émanant d’Ançar-dine d’Iyad Aghaly. Le même document revendique les attaques de Nara, Misséni, Fakola, Yansoula, Nampala, Niafaro, Bérou et contre les locaux de la MINUSMA à Bamako ; et les attribue au Katiba «Khaleb ben Walid» et les «frères de la katiba Macina» œuvrant au compte d’Ançar-dine.

Iyad Ag Ghali émir chef groupes rebelles Ansar Dine

C’est le groupe de presse mauritanien ALAKHBAR  à Nouakchott qui a diffusé ledit communiqué daté «Le 3 juillet 2015» ((source – ALAKHBAR – Mauritanie Nouakchott).

Selon le document, Ançar-dine déclare être l’auteur des derniers attentats contre Les locaux administratifs et les soldats de la MINUSMA respectivement à Bamako et au Nord du pays. Le même groupe revendique en outre les attaques perpétrées dans les régions de Mopti, Koulikoro et Sikasso des mois de mai et juin derniers.

Les attaques, précise le communiqué, ont été menées par les katibas «Macina» et «Khaled Ben Walid» «dans le cadre d’une guerre contre la force des croisés et leurs collaborateurs». Sont désignés par «Croisés», les porteurs de la Croix, c’est-à-dire, les chrétiens. Et les «Collaborateurs» ne sont autres que les Armées étrangères en présence y compris l’Etat malien.

Le communiqué le précise d’ailleurs : «Cette guerre est dirigée par des jeunes musulmans qui, par la bénédiction de Dieu, ont mené une série d’attaques contre l’armée malienne, cette année 2015»: Nampala –région de Ségou 1er Mai 2015; Nara –  région de Koulikoro: 27 juin 2015; Misseni,  Fakola, Yansoula région de Sikasso: juin 2015…

Le même communiqué cite d’autres localités de Mopti très peu connues et dont les attaques n’ont pas été suffisamment médiatisées: Niafaro;  Djini et des localités dans la commune de Bérou (Mopti).

L’auteur du communiqué affirme par ailleurs que les opérations ont été menées par la katiba «Khaleb ben Walid» et les «frères de la katiba Macina» laquelle a recensé «sept martyrs» tués dans ses rangs lors de l’offensive sur Nara.

Et, en conclusion, d’implorer Allah «pour une meilleure préparation d’autres attentats afin de libérer notre terre des mains des croisés et leurs collaborateurs et y instaurer la charia».

B.S. Diarra

Source: La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.