Déclaration attribuable au Porte-parole du Secrétaire général suite aux attaques terroristes contre les casques bleus et un contractant des Nations Unies à Gao, au Mali

Le Secrétaire général est indigné par les attaques terroristes qui ont eu lieu hier contre les Nations Unies dans la ville de Gao, au Mali. 

Secretaire general Nations Unies Ban Ki-moon

Selon des informations préliminaires, un casque bleu du contingent chinois a trouvé la mort et une douzaine de membres du personnel des Nations Unies ont été blessés dans l’explosion d’un véhicule piégé au camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Dans un autre incident, un employé contractuel de nationalité française et deux gardes de sécurité de nationalité malienne ont été tués lorsque le camp d’un contractant des Nations Unies, situé dans un autre quartier de la ville, a été attaqué par des assaillants non identifiés. 

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par la série d’attaques contre la MINUSMA qui, dans le cours du mois de mai seulement, a tué douze casques bleus et fait de nombreux blessés. Il réitère que rien ne peut excuser ces actes terroristes contre des hommes et des femmes venus servir les Nations Unies afin d’aider le peuple malien à rétablir la stabilité et la sécurité dont le pays a besoin. Le Secrétaire général exhorte le Gouvernement du Mali, avec le soutien de ses partenaires, à enquêter de manière rapide et à poursuivre les coupables de ces actes. Il appelle aussi le peuple malien à fournir aux autorités compétentes toute information relative aux attaques. 

Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles des défunts ainsi qu’aux gouvernements de la République populaire de Chine, de la France et du Mali. Il souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées. 

Le Secrétaire général réitère le soutien des Nations Unies pour la mise en œuvre de l’accord de paix et la stabilisation au Mali. 

Dans les jours à venir, le Secrétaire général prévoit de présenter au Conseil de sécurité des propositions visant à renforcer les positions et les capacités de la mission. Il réitère les demandes de longue date visant à garantir que les forces de la MINUSMA disposent des équipements adéquats pour opérer dans un environnement dangereux et imprévisible tel que le Mali.

New York, le 1er juin 2016

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *