Crash évité

 

helicopteres attaque unite Salvador minusma nord mali

Le moteur droit d’un avion de la Minusma s’est arrêté entre Gao et Tombouctou, le 26 janvier 2016. L’avion a pu atterrir en urgence à Tombouctou. L’avion en question s’appelle Sable, ce fut effroyable pour les passagers qui étaient à bord.

Pendant les 20 minutes de choc, certains passagers essayaient de faire des messages, des «textos» à leurs parents ; les plus attentifs ont pris des photos et des vidéos. C’est un autre avion qui est venu chercher les passagers qui étaient à bord. Ce sont les pilotes seulement qui sont restés dans l’avion à problème. Ils sont même repartis plus tard, mais sans les passagers qui ont eu peur et personne ne voulait rester, malgré le fait que la panne a été réglée. Si l’avion Sable a été réparé par ses pilotes, c’est un Antonov qui a ramené les passagers rescapés à Bamako. Ce fut un grand soulagement. Oui, un grand soulagement pour tous les passagers, mais personne n’a parlé de ce crash évité, y compris les amuseurs communicateurs basés à Bamako. Mais, si une petite chose arrive du côté des Fama, ils sont les premiers à filer l’information à la presse internationale. C’est ça aussi le côté caché de ces faux soldats du micro.

Source :Le  Reporter

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *