Crash d’hélico Sévaré: La batterie responsable

Pour situer les causes du crash du MI-24 de l’armée de l’air, des enquêtes ont été ouvertes. Cependant, des sources sécuritaires, contactées par L’Aube, indiquent qu’il peut bien s’agir d’un problème de batterie. Ce qui pourrait être à la base de l’incident technique qui a finalement provoqué le crash survenu à Sévaré.

Malamine Sangaré PILOTE DECEDE MORT EXPLOSION HELICOPTERE

Cependant, les équipages et les militaires, prenaient sans cesse des risques énormes à chaque opération. « L’on prenait ces risques, pour qu’on ne dise pas que l’armée malienne est en marge des opérations. Si non, à l’armée de l’air, l’on savait que ces appareils pouvaient tôt ou tard avoir de sérieux problèmes et éventuellement des risques pour l’équipage », nous a indiqués un officier. Celui- ci pointe du doigt le commerçant qui a livré les appareils.

C. H. Sylla

 Accident d’hélicoptère à Sévaré

Bilan : 5 morts

Parti de Bamako, le vendredi 12 avril dernier, à 7 heures 30 mm pour Sévaré, l’hélicoptère (MI-24) de l’armée de l’air qui avait à son bord cinq militaires n’est finalement pas arrivé à destination. A cause d’une « défaillance technique », l’appareil a crashé aux abords du village d’Ouro-Modi à une cinquantaine de km au sud-ouest de Sévaré. Bilan : tous les occupants, dont deux officiers, un élève-officier et deux sous-officiers, ont péri.
Quelques semaines après l’incident intervenu à Diabaly où un hélicoptère de l’armée malienne s’est écrasé sur un Pick-up burkinabè, voilà qu’un appareil de l’armée s’écrase.

Selon un communiqué du ministère de la défense et des anciens combattants, la mission avait décollé de Bamako tôt le matin du vendredi 12 avril (7 heures 30 mn) pour Sévaré. Malheureusement pour « une défaillance technique » l’appareil a crashé aux environs de 13 H. Les militaires à bord de l’avion étaient le colonel Abdoulaye Diallo, le capitaine Malamine Sangaré, l’élève officier Ibrahim B Mariko et l’adjudant  Cheick O Diarra. Aucun d’entre eux n’a survécu. Et l’appareil a été complètement détruit. Le communiqué de la défense indique qu’une équipe a été dépêchée sur les lieux pour déterminer les causes de l’accident.

Signalons que dans la même journée, à Kidal, un kamikaze a fait sauter sa ceinture. Bilan de cet attentat suicide : trois soldats des forces tchadiennes ont perdu la vie et quatre autres ont été blessés.

Issa B Dembélé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *