CONTRIBUTIONS AU DEVELOPPEMENT DES REGIONS DU NORD : Des prélèvements par l’Etat sur les salaires des fonctionnaires

Pour le développement accéléré des Régions du Nord du Mali, le Gouvernement prévoit un prélèvement sur les salaires des fonctionnaires en guise de contribution. L’information a été donnée par le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, lors d’un atelier de validation de la stratégie spécifique de développement des Régions du Nord, déroulé, le lundi 17 juillet dernier, à l’Hôtel Salam de Bamako.

 abdoulaye idrissa maiga premier ministre pm

Présidé par le Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, l’atelier de validation des textes consacrés au développement spécifique du Nord, était en présence des partenaires techniques et financiers (PTF), des membres du Gouvernement et des groupes armés signataires massivement représentés.

Abdoulaye Idrissa Maiga premier ministre visite familles fondatrices dramane niare

Cette stratégie de développement vise à hisser les Régions du Nord au même niveau que les autres capitales régionales dans un intervalle de 10 à 15 ans. Pour ce faire, le Gouvernement entend mobiliser des ressources à travers un fonds de développement durable qui sera issu de la contribution des fonctionnaires et des entreprises sur le territoire malien.

abdoulaye-idrissa-maiga-ministre-defense-anciens-combattant-didier-dacko-chef-major-premier-ministre-malien-modibo-keita-aeronef-avion-helicoptere-combat-armee-malienne-soldat-miliaire-base-senou

La stratégie spécifique de développement des Régions du Nord chiffrée
Estimée à plus de 2194 milliards de francs CFA, selon le Ministre Boubou Cissé, cette somme va permettre d’assurer la réalisation des services sociaux de base, la bonne gouvernance locale et le développement du secteur privé.

Pour le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, il est important de créer un lien entre la stratégie et les autres cadres stratégiques dont la stratégie nationale de développement et les stratégies sectorielles.

Le Ministre Boubou Cissé s’est réjoui du choix porté sur son département, chargé de la planification du développement, du suivi de la mise en œuvre et de la coordination globale des politiques publiques et des stratégies de développement, par le Premier Ministre de conduire  le processus de validation de cette stratégie spécifique de développement des Régions du Nord.

L’initiative du Gouvernement saluée par les partenaires

Prenant la parole, le Représentant des partenaires techniques et financiers, l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, Alain Holleville, et celui d’Algérie au Mali, représentant la Médiation internationale, Boualem Chebihi, ont salué cette initiative du Gouvernement d’élaborer un document visant le développement spécifique des Régions du Nord au même niveau qu’au reste du pays.

Cette initiative du Gouvernement est inscrite, selon eux,  dans l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger dont la mise en œuvre est en cours.

« Prévue dans l’Accord, cette stratégie spécifique de développement des Régions Nord est une étape attendue après la réalisation, au second semestre, de la Mission d’évaluation conjointe du Mali (MIEC). Nous avons bien conscience que cette étape de validation est avant tout un moment privilégié pour les populations maliennes dans leur diversité, de se retrouver pour accomplir un acte qui renforce le processus de paix et de réconciliation et l’appropriation de l’Accord de paix par toutes les composantes du Mali », a ajouté l’Ambassadeur Alain Holleville en réaffirmant l’engagement des partenaires du Mali à accompagner le Gouvernement malien dans ses efforts de mise en œuvre de l’Accord de paix.

Le Représentant des parties signataires de l’Accord, Bilal Ag Acherif, a salué cette initiative de développement accéléré des Régions du Nord. Selon lui, cela permettra d’engager véritablement le processus de développement des Régions du nord.

Pour Bilal Ag Acherif, c’est un signal positif pour les populations à la base
Estimant que les Régions du Nord sont restées longtemps en marge du développement global du Mali, Bilal Ag Acherif dira que cette stratégie spécifique de développement est un signal fort pour les populations à la base.

Le Chef du Gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga  a indiqué que,  pour améliorer les conditions de vie des populations, des actions structurantes de développement sont engagées dans les Régions du Nord du pays.

Pour lui, il est actuellement question de la mise en œuvre intégrale de l’Accord de paix et cela interpelle tout le monde. D’où la nécessité d’engager des mesures de confiance partagées.

De son côté, il a instruit chaque département ministériel, à prendre toutes les initiatives nécessaires pour rendre effective la mise en œuvre des engagements conclus dans l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, issu du processus d’Alger.

Ousmane MORBA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *