Conférence régionale sur la paix et la sécurité les 23 et 24 février derniers à Tombouctou

La localité de Bourem, Sidi-Amar, située à 63 km à l’ouest de Tombouctou, a abrité la conférence régionale du 23 au 24 février sur la sécurité et la paix, lit-on sur la page Facebook du Gouvernement du Mali. « L’insécurité menace tout le monde. On est venu pour discuter et chercher une solution. On est tous d’accord que pour combattre l’insécurité, il faut promouvoir le vivre ensemble. La cohésion sociale est très importante. Il faut que la population accepte de dénoncer les malfaiteurs pour que les mouvements puissent faire quelque chose », a expliqué Arawani Ahmed Bouya, membre du MNLA.


Pour éviter les conflits intercommunautaires, les populations doivent entretenir de bons rapports selon ce Talfi Ag Hamma, ancien président du Conseil de cercle de Goundam. « Nous devons vivre en communauté et cela s’entretient par les bons rapports, les bonnes conduites. Dès que c’est entaché par certains comportements, cela occasionne des conflits entre les communautés », a-t-il précisé.

 

Source: Le Soft

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *