Christophe Sivillon au 4ème congrès ordinaire du MNLA “Aucune des parties signataires ne doit s’épargner des efforts pour faire avancer le processus de paix”

Le représentant de la MINUSMA à Kidal  a, dans son intervention, insisté sur le respect des dispositions de l’accord de paix issu du processus d’Alger mais  aussi la montée de la violence armée due en partie à la menace terroriste.

 

Aussi, il a exhorté les mouvements signataires, principalement ceux de la CMA, à une forte implication  pour la restauration de la paix et dans la lutte contre le terrorisme qui, selon lui  » doit être collective « .

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *