Calvaire des usagers de l’axe Sévaré-Gao : Le ministre Koumaré interpellé

L’axe Sévaré-Gao est devenu aujourd’hui un véritable parcours du combattant pour les usagers. Goudrons emportés complètement par les eaux de pluies, des trous par ci et par là, c’est à un spectacle désolant qu’on assiste.

 

Abdoulaye Koumaré, ministre des Transports (photo l’Indépendant)

Durant l’occupation et après l’occupation, aucune mesure n’a été prise par les autorités de la transition dans le cadre de l’entretien de cette route. C’est pourquoi, de plus en plus, des voix s’élèvent pour interpeller le ministre Abdoulaye Koumaré à prendre à bras-le-corps le dossier d’entretien de cette route très importante pour le développement des régions du Nord, mais aussi dans la coopération entre notre pays et ses voisins nigériens et algériens.

 

 

Mieux, en décidant de reconduire le ministre Koumaré au département des Transports et de l’Equipement, beaucoup d’usagers de l’axe Sévaré-Gao s’interrogent sur la volonté réelle du président de la République IBK. Car, soutiennent-ils, le ministre a déjà montré ses limites pour n’avoir jamais effectué une visite  de terrain sur  ce tronçon durant la transition.

Le ministre Koumaré va-t-il changer de stratégie en s’occupant de l’essentiel,  au lieu de se pavaner dans les rues de Bamako,  comme s’il est nommé uniquement pour la capitale ?

 

 

En tout cas, il doit démontrer que sa reconduction à ce poste est loin d’être du népotisme, en s’occupant du dossier d’entretien de l’axe Sévaré-Gao pour le bonheur de l’ensemble des usagers de cette route qui vivent un grand calvaire dû à l’impraticabilité de cette voie. Pourtant, cette route représente tout pour les régions du Nord. Avec l’état de délabrement avancé de la route, le ministre Koumaré doit prendre des mesures urgentes pour la réhabiliter. Sinon, il va contribuer  davantage à la souffrance  des populations martyrisées durant l’occupation.

Seyni TOURE

SOURCE: Le Reporter  du   24 sept 2013.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.