Burkina Faso : L’implantation locale d’un groupe djihadiste inquiète les autorités

Les autorités de Ouagadougou soupçonnent Ibrahim Malam Dicko, d’être en train d’ implanter un groupe djihadiste sur le sol burkinabé. Des soupçons fondés sur le mode opératoire des éléments du chef terroriste dont les fréquentes incursions sont source d’inquiétude.

roch-marc-christian-kabore-president-burkinabe

Ansarul Islam, c’est le nom du nouveau mouvement djihadiste en cours d’implantation au Burkina. Son chef, Ibrahim Malam Dicko, avait déjà revendiqué en décembre dernier l’attentat contre un détachement militaire à Nassoumbou avec à la clé, une douzaine de gendarmes tués. Depuis, note le gouvernement burkinabé, la présence de djihadistes dans là région de Soum se fait de façon fréquente. Alors que jusqu’à un passé récent, toutes les opérations terroristes enregistrées au Burkina-Faso étaient préparées depuis le Mali.

Pour les autorités, il y a de fortes chances que le groupe soit déjà constitué au Burkina-Faso. D’où leur facilité de mouvement dans certaines régions. Un avis que partage une source locale de la région de Djibo, d’où est originaire Ibrahim Malam Dicko. Un véritable casse-tête pour les autorités de Ouagadougou.

Bruno O. OTEGBEYE/ beninmondeinfos.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *