Barkhane: Poursuite de la montée en puissance de la Task force TAKUBA lors d’entraînements conjoints

Le 1er septembre 2020, les forces spéciales françaises et estoniennes de la TF TAKUBA ont accueilli en leur sein l’Unité légère de reconnaissance et d’investigation n°4 (ULRI 4) de Gao.

Le capitaine Hamzatta, le commandant d’unité de l’ULRI 4, a présenté ses hommes au commandant Aurélien commandant la Task force. Les deux officiers rentraient tout juste d’une première opération de reconnaissance conjointe, entre les opérateurs et cadres du 1er task group de TAKUBA, au cours de laquelle ils avaient pu commencer à faire connaissance sur le terrain.

Dès le 2 septembre, les entraînements conjoints ont débuté, en vue des prochaines échéances, à savoir des missions d’accompagnement au combat auprès des Forces armées maliennes (FAMa).

Les équipes d’instructeurs français et estoniens ont assuré des cours en fonction de la spécialité de chacun : combat, tir, santé… Au sein de la Task force, l’adjudant Christophe est en charge de l’instruction : « J’oriente en permanence les cours qui sont donnés selon notre effet à obtenir. […] Tout cela va leur permettre d’évoluer sur le terrain », précise-t-il.

Il ajoute : « après plusieurs semaines d’entraînements, ils [les FAMa] commencent à être assez autonomes afin qu’ils puissent […] nous accompagner sur le terrain ».

« On a un savoir-faire chez les forces spéciales qui est de former, de faire des détachements d’instruction opérationnelle avec des unités étrangères pour les amener à un certain niveau. De plus, ils vont partir avec nous en opération, ils travailleront sur des faits réels et acquerront de l’expérience » continue-t-il.

Pour les forces spéciales estoniennes, cette mission de formation est nouvelle. Elle s’est donc déroulée de façon à ce que le groupe puisse s’adapter à ses interlocuteurs. Pendant deux semaines, les Estoniens se sont coordonnés avec les Français, et ont observé comment ils procédaient lors des entraînements : « chaque cours avait deux instructeurs, un Français et un Estonien. L’après-midi les instructeurs français et estoniens se retrouvaient afin de discuter du cours du lendemain » explique l’adjudant Christophe.

Au bout de deux semaines de synchronisation et d’échanges, une section a été prise en compte par le groupe estonien et une autre section par le groupe français. « On est là afin qu’ils deviennent autonomes. Ils commencent à bien restituer les cours, notamment les cours sur les premiers secours et les cours sur l’explosif. Ce sont des éléments qu’ils côtoient régulièrement » ajoute l’adjudant.

Tout est ainsi mis en œuvre pour que cet accompagnement au combat se déroule dans les meilleures conditions. Les FAMa de l’ULRI 4 s’entraînent désormais sur du matériel neuf fourni par la force Barkhane le 16 septembre dernier à Gao. Ces matériels constituent un atout supplémentaire pour les FAMa dans la conduite des opérations, appuyés par TAKUBA.

État-major des armées françaises

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *