Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Barkhane : partenariat avec de jeunes soldats maliens

Du 29 mai au 09 juin 2017, une section de jeunes engagés des forces armées maliennes (FAMa) a suivi avec succès, un stage d’instruction organisé par la force Barkhane dans le camp malien de Gao.

operation militaire force armee malienne francaise barkhane serval fama waraba elou patrouille nord mali

Au terme de cinq mois de classes effectuées à Bamako puis au camp malien de Gao, vingt jeunes engagés maliens ont suivi un stage d’instruction mené par Barkhane. Dans le cadre du partenariat militaire opérationnel (PMO) les jeunes recrues ont bénéficié d’une formation dans les domaines du tir, des actes élémentaires du combattant, du sauvetage au combat, des techniques de contre EEI (engins explosifs improvisés), d’escorte de convois. Ce stage s’est achevé par  une sensibilisation au droit des conflits armés. Au-delà des cours théoriques, les soldats français et maliens ont beaucoup échangé sur leur expérience commune tant technique que tactique.

Le partenariat militaire opérationnel repose principalement sur les détachements interarmes d’appuis militaires opérationnels (DIA AMO) présents à Tessalit, Ansongo et Tombouctou, qui participent à la formation sur le long terme des unités maliennes avec lesquelles ils sont colocalisés. Il est développé de manière plus générale sur toutes les plateformes de Barkhane jouxtant  des emprises de force du G5 Sahel. Plus qu’un concept, il est devenu un état d’esprit pour les militaires français. Son efficacité se mesure immédiatement lors de chaque opération conjointe avec les FAMa.

En moins de trois ans, près de 5000 soldats maliens ont été formés dans 20 domaines d’expertise différents leur permettant ainsi d’accroitre leur compétence et les automatismes dans leur capacité à prendre l’ascendant sur les groupes armés terroristes.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération BARKHANE a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina- Faso. Elle regroupe environ 4 000 militaires dont la mission consiste à appuyer les forces armées des pays partenaires dans leur action de lutte contre les groupes armés terroristes dans la BSS et à favoriser une appropriation africaine de la gestion des crises.

Opération

 

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *