Bamako-Dakar : Ahmed Sangaré a marché pour la paix

Après avoir accompli son rêve, celui de véhiculer les messages de la paix à travers la marche à pied entre Bamako et Dakar, Ahmed Sangaré souhaite faire le même exercice en direction de Kidal. Il a reçu les honneurs au ministère de la Réconciliation nationale.

communaute femme tamasheq arabe touareg bellah peulh drapeau mali nord kidal tombouctou gao azawad

Pour faire la restitution de la marche à pied de Bamako à Dakar d’Ahmed Sangaré, une cérémonie a eu lieu vendredi dernier au ministère de la Réconciliation nationale.

Parti de Bamako le 27 mars 2017, le marcheur Sangaré a terminé son trajet à Dakar. En 43 jours, il a sillonné plusieurs villages et villes des pays et a parcouru en tout 1282 kilomètres.

Durant sa marche, explique Ahmed Sangaré, il a rencontré des populations qui n’aspirent qu’au retour de la paix. “Les gens que j’ai eu à rencontrer ne rêvent que de voir le Mali en paix. Si j’ai pu faire cette marche, c’est uniquement la volonté de Dieu. Et grâce à Dieu, je n’ai rencontré aucune difficulté sur le trajet. Après avoir remis la lettre contenant les messages de paix, les autorités sénégalaises ont vite adhéré à la cause. Le constat est que les Maliens qui vivent là-bas disent avoir besoin de paix et d’entente dans leur pays d’origine”.

Tout au long de l’itinéraire, Ahmed Sangaré a fait passer les trois  messages clés : “Pour la cohésion et l’unité dans la diversité, peuple sénégalais, le Mali vous remercie pour votre soutien, le Sénégal et la Mali, même combat pour la paix et la stabilité”.

A la cérémonie de restitution de son voyage, le conseiller technique du ministre de Réconciliation nationale, Ibrahim Achanga Maïga a rappelé le contexte dans lequel le marcheur Ahmed Sangaré avait pris le départ. Selon lui, la date était symbolique, elle coïncidait avec le 20e anniversaire de la Flamme de la paix à Tombouctou. L’idée, selon lui, était que le marcheur véhicule les trois messages dans les deux pays tout au long des rails.

Jusqu’à Kidal

Le chef de cabinet du ministère de la Réconciliation nationale, le colonel Moussa Zabour Maïga, a salué le courage du marcheur qui a bravé “toutes difficultés de toutes natures pour apporter des messages de réconciliation, de paix, d’amitié et de fraternité entre les peuples pour que règnent un vivre ensemble harmonieux et une paix durable”.

Suivant les propos du colonel Maiga, les autorités nationales saluent à sa juste valeur l’action courageuse et patriotique d’Ahmed Sangaré. “Je suis convaincu que son message a été reçu par les populations, en témoigne l’accueil chaleureux enregistré dans les villages, villes traversées et celui qui lui a été réservé spécifiquement par l’ambassade du Mali au Sénégal”.

Le chef de cabinet  a exhorté les autres Maliens à développer des initiatives appropriées afin de soutenir les efforts des autorités du pays en faveur du processus de réconciliation, de paix et de construction nationale. En bon messager de la paix, Ahmed Sangaré s’est dit disposé à effectuer  une autre marche à pied sur Kidal. Le marcheur et messager a reçu les 20 questions-réponses pour la paix et la réconciliation nationale.

A. M. C.

 

Source: L indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *