Attentat à la voiture piégée à Aguelhok : 4 CASQUES BLEUS TUES

Les terroristes ont encore frappé dans le nord de notre pays. Hier, vers 15 h 30, une voiture a foncé sur des militaires en poste à Aguelhok. L’engin piégé a immédiatement explosé tuant des Casques bleus  en poste dans cette bourgade de la Région de Kidal.

 Attentat terroriste Kidal gao tombouctou soldats militaire

Au moment où nous mettions sous presse, les premiers bilans recueillis faisaient état de 4 soldats tués et quelques blessés. Les victimes seraient de nationalité tchadienne et malienne. Le kamikaze qui a conduit la voiture a lui aussi péri dans l’explosion. Kidal est une région actuellement cancérisée par des groupes djihadistes de tous bords. Ils s’accrochent à ces vastes territoires désertiques tels des sang-sus. Après l’intervention de l’Armée française, ils ont subi de lourdes pertes notamment en matériel de guerre. Mais leur détermination à semer la terreur et la désolation reste intacte. L’attentat d’Agul-hoc intervient à moins d’un mois après les affrontements sanglants de Kidal auxquels ces groupes djihadistes ont pris une part importante selon plusieurs observateurs. En effet, les drapeaux du Mujuao et d’Ançardine étaient hissés sur des voitures chargées de combattants enturbannés au moment et après les affrontements du 21 mai dernier. En demandant un mandat plus robuste à la Minusma, nos autorités visent justement à donner à cette force internationale la capacité offensive nécessaire pour les combattre. Le renouvellement du mandat de la Mission est en ce moment en discussion aux Nations Unies. Lors du dernier sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le Nigeria et notre pays tenu à Accra il y a une dizaine de jours, les dirigeants de la sous-région ont unanimement appelé à un renforcement du mandat de la Minusma.

Le constat était établi par Ibrahim Boubacar Keita et ses pairs que la force onusienne déployée dans notre pays, dans sa formule actuelle, n’est pas en mesure d’éradiquer le fléau terroriste dans le Sahel. Ce crime odieux qui porte l’emprunte des ennemis de la civilisation et de la laïcité vient brutalement corroborer cette analyse.

A. M. CISSE

source : essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.