Attaque de Ténenkou : cinq soldats maliens seraient « portés disparus »

Alors que plusieurs attaques meurtrières se sont déroulées le week-end dans le nord du Mali, des affrontements ont opposé ce lundi les forces armées maliennes à des hommes armés dans la région de Mopti. Difficile d’établir un bilan précis, mais certaines sources font état de « 5 soldats maliens disparus ». Du coté des autorités militaires on ne confirme pas officiellement cette information. Des renforts de l’armée ont quitté Ténenkou pour la zone.

armee malienne waraba helou sigi balanzan militaires soldats gtia eutm geurre patrouille

Les affrontements se sont déroulés dans une zone située entre Ténenkou et Diafarabé, dans la région de Mopti, au centre du Mali. Selon une source jointe à Ténenkou, les combats ont commencé dimanche aux environs de 17 heures et se sont poursuivis jusqu’à hier dans l’après -midi. Des renforts de l’armée auraient été envoyés dans la zone des combats.
A ce jour aucun bilan officiel n’est disponible. Toutefois certaines sources rapportent que les combats auraient fait des dommages matériels et cinq militaires seraient portés disparus. Selon certaines sources, ils se seraient noyés. Pourtant une source militaire malienne jointe par l’AFP affirme « être sans nouvelle de cinq soldats ».
L’attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste Ançar-Dine qui affirme avoir « tué plusieurs maliens ». Ce groupe a revendiqué une attaque meurtrière perpétrée également dans le centre du Mali contre le camp de Nampala dans la région de Ségou, le 19 juillet. Selon le bilan officiel, 17 militaires ont été tués, 37 blessés et six sont portés disparus depuis l’attaque.
Selon un habitant de Ténenkou tout serait parti d’une embuscade contre un convoi de l’armée à quelques dizaines de kilomètres de Ténenkou. Selon cet habitant qui a requis l’anonymat, la situation était encore confuse hier dans la zone et aucun bilan n’était disponible. Il affirme cependant que la population de Ténenkou n’a pas cédé à la panique.

Ecoutez son témoignage au téléphone de Sékou Gadjigo :
« On a appris qu’une pinasse quittait Ténenkou pour Bamako, les passagers disent qu’ils ont entendu des coups de feu partout. Après ils ont arrêté la pinasse au beau milieu du fleuve. Vers 15 heures ce dimanche, ils ont appris que c’est une mission de l’armée qui quittait Ségou pour Ténenkou et qui est tombée dans l’embuscade. Du point de vue perte en vies humaines, on n’a rien appris pour le moment. Et là où je vous parle rien n’est clair. L’affrontement lui même a eu lieu entre Dia et Kera. C’est une localité en forme de forêt. C’est là où deux véhicules ont explosé au cours de cette même année ».

 

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *